Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Calendrier de l’Avent à suspendre : petits sachets 1 décembre 2016

Filed under: Bricolage — Grande Schtroumpfette @ 09:08

p1110884

Cette année, je ne suis pas particulièrement fière de mon calendrier de l’Avent, mais il donne quand même pas mal à la fenêtre.

Ce sont simplement des petites boîtes prédécoupées, faciles à monter et n’incluant qu’un bout de scotch double face. Je les ai ensuite décorées avec du papier de saison et quelques autocollants.

Ca m’a pris un temps raisonnable pour le calendrier lui-même. J’ai par contre mis assez long à construire les deux puzzles qu’il contient pour pouvoir répartir les pièces dans le « bon ordre » afin que les Schtroumpfs puissent assembler un morceau chaque matin au lieu de devoir attendre les derniers jours.

En tout cas, ce matin, pas de rechignement pour rester au lit ! Ils ont sauté dans leurs habits à la vitesse de l’éclair. J’espère que leur motivation restera intacte pour se lever ces trois dernières semaines d’école.

J’ai trouvé l’inspiration qui me manquait après avoir fini mon calendrier, du coup j’ai noté l’idée pour l’année prochaine !

p1110886

(Les autres calendriers de l’Avent sur le même principe : 2010 assez simple, 2011 petites pochettes, 2012 lutins2013 pingouins, 2014 étoiles, 2015 maisonnettes)

 

Emorata, de Nicolas Feuz 30 novembre 2016

Filed under: Coin lecture — Grande Schtroumpfette @ 09:15

p1110887

Voici un moment que j’avais envie de découvrir les livres de Nicolas Feuz. En effet, celui-ci étant procureur du canton de Neuchâtel, ça ne pouvait qu’être intéressant ! Malheureusement le bibliobus ne possédant jusqu’à récemment aucun de ses livres, j’ai un peu différé ma lecture.

Par un heureux hasard, j’ai pu avoir en primeur Emorata, pour quelques grammes de chair et j’ai adoré !

Il m’a suffit d’un (bien rare…) après-midi ensoleillé pour dévorer ce polar. La moitié du roman se déroule dans le canton de Neuchâtel où j’ai passé près de 25 ans. J’ai beaucoup apprécié de reconnaître les lieux, ce qui est plutôt rare dans les livres, même si je connais moins la Chaux-de-Fonds, puisque je fais partie de « ceux du Bas ».

L’autre partie se passe en Camargue, dont mes brefs souvenirs des années 1980 ne m’ont pas beaucoup servi, mais ce n’est pas bien grave.

J’ai été bien baladée par l’intrigue bien menée !

Je me réjouis de lire les autres livres de cet auteur.

 

Le meilleur de la cuisine de l’Armée suisse 29 novembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Coin lecture,Divers — Grande Schtroumpfette @ 10:24

p1110859

Quand j’ai dit à Grand Schtroumpf que j’avais emprunté un livre de cuisine de l’armée, il a fait une tête bizarre. Quand je lui ai dit que la sélection suisse se distinguait régulièrement dans les concours de cuisine militaire internationaux, il m’a dit que ce n’était certainement pas celui qui le nourrissait quand il y était !

A côté de quelques recettes relativement basiques, les autres sont beaucoup plus élaborées. Il est vrai que la soupe froide de tomates, mousse de tomates bicolore et focaccia au basilic ou le parfait à la primevère avec beignet au fromage frais et fraises marinées ne doivent pas faire partie de l’ordinaire de la troupe…

Il était intéressant de découvrir également l’histoire de la nourriture dans les armées et en Suisse.

J’ai gardé quelques recettes très tentantes sous le coude pour l’occasion !

 

Couronne de l’Avent 26 novembre 2016

Filed under: Bricolage — Grande Schtroumpfette @ 10:31

p1110842

p1110845

Demain est le premier dimanche de l’Avent. Voici donc un sujet de saison !

J’ai dû me pencher sur les couronnes de l’Avent pour un groupe de bricolage. J’ai été surprise que ma rapide recherche sur internet me donne surtout des résultats de couronne à suspendre à la porte d’entrée.

En approfondissant la question, j’ai appris que la tradition des couronnes de l’Avent telles que nous les connaissons ici, avec une bougie pour chaque dimanche du temps de l’Avent, vient d’Allemagne. Comme le dirait un collègue de Grand Schtroumpf : « j’ai bien fait de ne pas mourir cette nuit », variante de mon « je me coucherai moins bête ».

Chercher des idées et aller faire les achats nécessaires pour ce groupe de bricolage m’a donné envie d’en faire une moi-même. Schtroumpfette et moi avons passé une heure agréable à confectionner cette couronne, plutôt sobre et nature, et nous en sommes plutôt fières. Elle a beaucoup plu au reste de la famille également et nous nous réjouissons de l’étrenner demain.

 

Ceux Qui Restent, de Marie Laberge 22 novembre 2016

Filed under: Coin lecture — Grande Schtroumpfette @ 08:58

p1110770

J’avais adoré la trilogie Le Goût du Bonheur. Donc, quand j’ai vu que le nouveau roman de Marie Laberge était disponible au bibliobus, je l’ai réservé sans m’intéresser de trop près à son thème.

Quand j’ai vu qu’il tournait autour du suicide, j’ai hésité. J’ai d’ailleurs renoncé récemment à lire Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan dont l’introspection sur fond du suicide de sa mère m’a parue insurmontable.

Mais quand j’ai lu que l’auteur dédiait Ceux Qui Restent « à toutes les personnes qui ont eu à traverser ce deuil innommable, celui du suicide », j’y ai vu une sorte de signe.

Ce livre donne la parole à « ceux qui restent » après le suicide de leur mari/amant/fils/père. L’écriture est adaptée à chaque personnalité, à la façon d’un journal intime. J’ai beaucoup aimé y retrouver le parler québécois de certains.

Ca a l’air un peu idiot, mais je me suis sentie comprise par les personnages. Au final, je crois que ce livre a été une bonne thérapie, et, accessoirement, moins longue et moins chère que la précédente.

 

Pâte à tartiner au chocolat 21 novembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 10:01

img_4882

Voilà un moment que j’avais envie de faire moi-même la pâte à tartiner au chocolat dont Schtroumpf adore tartiner son pain le matin.

J’ai pris cette recette. J’aime bien le résultat, même si sans huile de palme, c’est forcément moins onctueux. Mais en raclant des fines couches, ça s’étale très bien aussi. On peut aussi le faire avec des noisettes, plus traditionnelles pour ce genre de préparation, mais je préfère les amandes.

Moudre finement
– 50 gr d’amandes mondées
– 3 cs de sucre glace

Battre en pommade
– 125 gr de beurre mou

Ajouter et mélanger jusqu’à éclaircissement
– 125 gr de chocolat noir fondu
– 1 cc de pâte de vanille ou une gousse grattée
– 1 cs de miel
– 4 cs de crème
– les amandes et le sucre glace

Mettre en bocal
Conserver au frigo
Penser à sortir 15 min avant l’utilisation pour pouvoir tartiner plus facilement

 

Côtes de bettes au safran 16 novembre 2016

Filed under: Accompagnement,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 12:14

p1110728

Certains ont été canonisés pour la guérison spontanée de malades par la simple pensée ou pour être morts en martyr, moi je propose plutôt comme candidat celui qui a proposé la recette qui transforme les côtes de bettes en quelque chose dont on a envie de se resservir. Je ne sais pas si c’est le safran, la crème ou un peu tout qui donne aux côtes de bettes comme un goût de poireaux. Comme d’habitude, j’ai cuit les légumes plus longtemps que préconisé car nous les apprécions fondants et non al dente.

C’est l’accompagnement de cette recette de blancs de poulets glacés, par ailleurs très très bons.

Faire suer
– 1 oignon haché
– 1 gousse d’ail hachée
– un peu de beurre

Ajouter, étuver et cuire (al dente ou non)
– 600 gr de côtes de bettes en lamelles
– un peu de bouillon de légumes

Incorporer
– 1.5 dl de demi-crème (pour sauce ou sinon de demi-crème normal et ajouter éventuellement un peu de Maïzena à sauce pour lier)

Réduire jusqu’à une consistance onctueuse
Saler, poivrer