Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Vacherin Mont d’Or au four 8 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats — Grande Schtroumpfette @ 11:17

p1120043

Voilà plusieurs fois que j’essaye de faire des photos potables du Vacherin Mont d’Or au four sans succès. Bien que ce plat ne soit pas du tout photogénique, il a été adopté à l’unanimité depuis sa découverte récente. Ce n’est pas tellement une surprise vu les trois fromagivores avec lesquels je cohabite !

C’est simplissime à faire, rapide et bon. Que demander d’autre ? On en profite pendant que c’est la saison.

Pour quatre, je compte deux Vacherins Mont d’Or de taille moyenne

Envelopper le fond et les côtés dans de l’aluminium
– deux Vacherins Mont d’Or

Piquer le dessus à la fourchette

Y piquer à volonté (donc beaucoup pour moi)
– de gousses d’ail coupées en deux

p1120044

Verser
– env. 1 dl de vin blanc

Cuire au four à 200°C environ 30 min

Servir avec
– des patates à l’eau / à la vapeur

 

Fleur aux amandes 7 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 13:01

p1120117

J’adore tout ce qui est en pâte levée et quand j’ai vu en plus comme le résultat de ce gâteau-fleur aux amandes donnait bien, j’ai su que j’allais l’essayer sans faute !

C’est un peu longuet à faire, mais ça en jette. Par contre, je suis partagée sur la pâte elle-même : aux deux premières bouchées, nous l’avons trouvée un peu fade. Mais quand on a la bouche pleine de « glaçage » et de garniture, ça va beaucoup mieux. Je pense quand même que je mettrai plus de sucre dans la pâte la prochaine fois.

La recette préconise de la confiture d’abricots, mais j’ai de la gelée de coings du jardin et c’est celle-là que j’ai utilisé pour la farce, mais également pour le glaçage à la place de sucre glace et de jus de citron.

Préparer une pâte levée avec
– 450 gr de farine
– 1 cc de sel
– 30 gr de sucre (la prochaine fois j’en mettrai 50 gr)
– 70 gr de beurre mou
– de la levure sèche ou fraîche, quantité selon « posologie » par rapport à la farine
– 2 dl de lait
– 2 oeufs

Laisser lever 2h30 au frigo

Pendant ce temps préparer la garniture en mélangeant
– 50 gr de ricotta
– 100 gr d’amandes mondées moulues
– 50 gr de gelée de coing
– 2 cs de sucre glace
– 2 gouttes d’arôme d’amandes amères (Grand Schtroumpf aurait préféré que j’aie eu la main plus lourde)
(- 1-2 cs de crème pour détendre la masse si besoin)

Abaisser la pâte à 3 mm avec un peu de farine
Découper des disques de 9 cm de diamètre (la recette disait 38, je ne sais pas si j’y serais arrivée, j’en ai fait 27 parce que ça allait bien dans mon moule et il m’est resté un petit peu de pâte)

Avec une poche à douille, mettre l’équivalent d’une cuillère à café de farce au milieu de chaque cercle

Replier les cercles en deux, puis replier encore les extrémités pour obtenir une sorte de croissant « fermé »

Les disposer en fleur dans un moule à tarte de 24 cm beurré
J’ai commencé par le cercle extérieur en ne le mettant pas tout au bord de la plaque et j’ai bien fait parce qu’en cuisant, ça a tout rempli finalement

Laisser reposer encore 30 min
Cuire 25-30 min à 190°C

A la sortie du four, badigeonner de
– gelée de coings chauffée (pour qu’elle soit bien liquide et facile à mettre au pinceau)

 

Gâteau Pokemon 6 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 14:54

p1120106

Après l’anniversaire de Schtroumpf, je pensais m’être débarrassée des Pokemon pour un moment, mais le répit n’a été que de courte durée !

Pour ce gâteau (au chocolat fourré à la ganache chocolat-framboise), j’ai fait un recouvrement façon pokeball.

J’y ai ajouté le prénom du petit jubilaire façon Pokemon, un modelage de Pikachu et un autre de Salamèche. Pour ce dernier, suite à une idée trouvée sur internet au moment de l’anniversaire de Schtroumpf, j’ai ajouté un petit bout de bougie d’anniversaire dans la queue pour donner un côté marrant puisque Salamèche a le feu à la queue, si on peut dire. J’aurais bien aimé voir si ça a bien fonctionné.

 

Tranches panées de veau 4 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Enfantouillages — Grande Schtroumpfette @ 11:25

p1120130

Schtroumpfette qui adore la viande a choisi de faire des tranches pannées de veau. Et peut-être bien que les frites proposées avec ont fait pencher la balance ! Parce qu’on était obligés de bien suivre la recette…

On fait rarement des frites, on profite d’en manger au restaurant. Mais hier, cette dernière tentative de frites au four nous a motivés à chercher sérieusement une friteuse, c’est quand même meilleur.

Assaisonner
– des tranches de veau (les nôtres étaient toutes petites, donc on en a fait deux par personne)
– sel, poivre

Passer les tranches successivement dans
– de la farine
– un oeuf battu avec 2 cs d lait
– de la panure

Faire cuire 3-4 minutes de chaque côté dans
– un peu d’huile ou de beurre à cuire

Servir par exemple avec
– des frites
– des haricots

 

Poires hérissons au chocolat 3 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Enfantouillages — Grande Schtroumpfette @ 13:16

p1120125

Voici donc la première recette pour enfants de la nouvelle rubrique.

Hier soir, Schtroumpf était en charge du dessert. Si ça s’est bien passé dans l’ensemble, mes nerfs ont été quand même mis à rude épreuve. Note pour la semaine prochaine : celui qui prépare le dessert doit le faire avant celui qui cuisine le plat. Ca sera plus facile d’en gérer un à la fois plutôt que les deux en même temps…

Bref, voilà un dessert tout simple à préparer avec un résultat très sympa (et très bon !) : les poires au chocolat déguisées en hérisson.

Poser sur une grille
– des moitiés de poire en boîte
(On a d’abord essayé de tremper les moitiés de poires dans le chocolat, mais c’était bien plus facile de les mettre sur une grille)

Recouvrir les deux-tiers en laissant le bout pointu nature de
– chocolat noir fondu

Décorer avec
– des amandes effilées pour les piquants
– des raisins secs pour le nez et les yeux

 

Nouvelle rubrique 2 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Enfantouillages,Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 16:57

Après les vacances des Schtroumpfs suivies d’un manque d’énergie me voici de retour aux affaires avec, en prime, une nouvelle rubrique : enfantouillages, des recettes faciles à réaliser par des petites mains.

Une récente réorganisation de mes livres de cuisine m’a fait réaliser que j’en avais un nombre respectable s’adressant aux enfants, certains de mon enfance (dont les annotations nous ont beaucoup fait rire) et d’autres récents. Les Schtroumpfs ayant maintenant 9 et 10 ans, je me suis dit que l’occasion était bonne de les impliquer un peu plus dans la préparation des repas. Ce n’est même pas une question de gain de temps puisque je devrai être là pour superviser (et ranger certainement).

Dès à présent, les Schtroumpfs seront donc en charge de préparer un repas par semaine. Et j’en partagerai à l’occasion les recettes. D’autant que je devrais avoir les mains quand même assez libres pour faire quelques photos d’étapes.

Ils peuvent choisir le menu, mais je veille tout de même au grain parce que dans un premier temps, ils ont surtout repéré les desserts et qu’on ne va peut-être pas manger des cookies en plat suivis de brownies en dessert. Quoique…

Schtroumpfette est très heureuse d’avoir sa rubrique sur ce blog et se réjouit que j’y mette des photos de ses plats. Mais elle est pareille que moi : elle ne cherche pas la « célébrité » et préfère rester dans l’anonymat. C’est parfait ainsi !

Donc, s’ils ne boutent pas le feu à ma cuisine ce soir, je ferai un premier partage demain (et j’essayerai aussi de rattraper tout ce que j’ai mis de côté ces dernières semaines). Je dois avouer que je dois quand même prendre sur moi : ma cuisine et mes ustensiles, c’est sacré !

 

Baudroie/lotte en croûte d’épices 18 février 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats — Grande Schtroumpfette @ 08:47

p1120072

Je crois que je n’avais jamais cuisiné de baudroie (qui a par ailleurs une tête horrible…). Je cuisine surtout des poissons d’eau douce en fait. Mais il faut parfois oser sortir des sentiers battus et ça valait la peine pour cette baudroie en croûte d’épices.

Mes carottes ne sont pas très appétissantes parce que j’avais la flemme de cuire les carottes violettes séparément, du coup, celles qui étaient blanches, orange et jaunes ont été teintées. Mais elles étaient très bonnes, alors que je ne cours pas après les carottes cuites.

J’ai suivi le conseil de servir une sauce hollandaise avec, ça se mariait effectivement très bien.

Pour les carottes

Détailler en rondelles moyennes
– 600 gr de carottes (multicolores ou non)

Les glacer dans
– 1 cc de beurre
– 1/2 cc de sucre

Mouiller avec
– le jus d’une orange (j’ai ici zappé le zeste, je n’avais pas envie d’un goût trop prononcé d’orange)
– 1.5 dl de bouillon de légumes

Laisser cuire environ 20 min jusqu’à réduction du liquide
Relever avec du sel

Pour le poisson

Rincer à l’eau froide et essuyer
– 700 gr de filet de baudroie

Le saler légèrement avec
– de la fleur de sel

Le mettre dans un plat réfractaire et arroser d’un peu
– d’huile d’olive

Cuire 20 min à 170°C

Pendant ce temps, préparer la croûte d’épices en écrasant au pilon
– 1/2 cc de poivre en grains
– 1/2 cc de carvi (la recette disait du cumin, mais je préfère le carvi)

Mélanger avec
– 2 brins d’aneth ciselé (1 cc d’aneth séché pour moi)
– 3 cs de chapelure
– 2 cc de beurre mou
– 1/2 cc de fleur de sel

Ôter le poisson du four, augmenter la température à 220°C

Recouvrir le poisson avec le mélange aux épices et remettre au four pour 5 min