Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Gâteau lit 21 septembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 10:30

p1110695-copie

Voici un gâteau facile et relativement rapide pour faire un clin d’oeil à quelqu’un qui apprécie son lit !

Il s’agit d’une génoise à l’orange fourrée d’une ganache au chocolat. Tout le décor est en massepain.

La génoise ayant un peu gonflé au milieu, j’ai profité de la découper de façon à simuler le corps sous le drap. Je n’ai donc modelé que la tête et les pieds.

 

Tomates farcies 20 septembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Plats — Grande Schtroumpfette @ 16:08

p1110697

Voilà un grand classique de ma cuisine : les tomates farcies.

Il y a plein de façons de les préparer, avec de la viande crue ou cuite, du thon (les tomates cerises fourrées à la mousse de thon sont d’ailleurs délicieuses pour l’apéro, mais là n’est pas le sujet) ou même du cervelas. Pour ma part, la base est la viande hachée de boeuf crue.

J’apprécie ce repas parce que c’est un plat unique et, accessoirement, qu’il nécessite peu d’ustensiles (le plat pour le four, une planche, un couteau, une cuillère et un bol pour mélanger). J’aime bien cuire le riz dans le même plat : ça lui donne du goût (et moins de vaisselle…).

De plus, on peut facilement congeler les portions supplémentaires, crues si la viande était fraîche, cuites si la viande était décongelée bien sûr. Mais en l’occurrence, il n’y a jamais de restes !

Pour sept-huit grosses tomates charnues

Découper un couvercle aux tomates, les évider avec une cuillère, prélever la chair la plus tendre, saler l’intérieur

Mélanger
– la chair tendre des tomates
– 800 gr de viande hachée de boeuf
– 2 oignons hachés
– des herbes de Provence
– sel, poivre

Remplir les tomates et remettre le couvercle

Au fond d’un plat, mettre le riz (une bonne poignée par personne), le couvrir et un peu plus d’eau, ajouter du bouillon en poudre (légumes ou viande) et mélanger un peu.

Poser les tomates farcies dessus et cuire, soit à la vapeur à 100°C 45 min, soit au four traditionnel à 200°C 40 min (dans ce cas-là contrôler qu’il y a assez d’eau pour le riz en cours de cuisson).

 

Maudit Karma, de David Safier 16 septembre 2016

Filed under: Coin lecture — Grande Schtroumpfette @ 08:19

p1110686

J’ai reçu tout récemment Maudit Karma de David Safier.

Ca m’a permis de découvrir un auteur allemand, une fois n’est pas coutume. J’ai passé un très bon moment à lire cette histoire un peu fofolle, même si le thème de la réincarnation ne m’attirait pas spécialement avant d’entamer la lecture.

J’ai vu que mon bibliobus possède d’autres ouvrages de cet auteur et j’en lirai avec plaisir.

 

Filet mignon de porc avec sauce crémeuse aux fines herbes 15 septembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Plats,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 08:35

p1110691

Dans le livre de recettes ramené du Québec, j’en ai trouvé une qui avait très sympa et que je me félicite d’avoir essayée !

Faire revenir dans une poêle
– 2 filets mignons de porc parés, salés et poivrés

Terminer la cuisson à la vapeur (ou au four traditionnel 15 min à 200°C puis quelques minutes dans de l’alu)

Dans la même poêle, faire cuire 5 min
– 30 gr de beurre
– 4 oignons hachés

Ajouter et cuire 1 min
– 2 gousses d’ail hachées

Ajouter et porter à ébullition
– 2.5 dl de jus de pomme

Ajouter et laisser réduire environ 10 min
– 2.5 dl de bouillon de poulet
– 1.2 dl de crème
– 1 cs de moutarde

Faire éventuellement épaissir avec
– un peu de Maïzena à sauce

Ajouter
– 2 cs de persil haché
– 2 cs de thym haché (frais si possible, mais ma plante est toute petite et a juste fourni la déco)

J’ai servi cette viande avec des röstis et de la salade.

 

Brownies aux pacanes 14 septembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 08:14

p1110693

Je passe aux aveux : environ une fois par année, j’achète une préparation presque toute faite à la Migros pour faire des brownies. Il suffit d’y ajouter un oeuf et du beurre, de touiller un peu et de mettre le tout dans le moule qui est même fourni.

Dorénavant, j’ai ramené une recette québécoise dans laquelle je sais ce qu’il y a dedans, même si ça prend un petit plus de temps à faire.

Faire fondre et laisser refroidir
– 125 gr de beurre
– 60 gr de chocolat noir

Battre au ruban
– 2 oeufs
– 200 gr de sucre

Y ajouter le beurre-chocolat

Ajouter et mélanger à la spatule
– 70 gr de farine
– poudre à lever
– 1/4 cc de sel
– extrait de vanille

Ajouter
– 150 gr de pacanes (noix de pécan) grossièrement hachées

Cuire 25-30 min à 180°C dans un moule de 20 cm de côté

Pour accompagner les brownies, j’ai fait de la glace à la pistache selon la recette déjà testée et approuvée de Stéphanie de Turckheim.

 

Croissants au jambon 13 septembre 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 13:05

p1110687

J’ai reçu un message subliminal de Corée concernant les croissants au jambon, donc je m’y colle !

Comme la pâte feuilletée est une denrée rare là-bas, j’ai compris que c’était enfin le moment d’essayer d’en faire une moi-même. J’ai pris cette recette qui a l’avantage de comprendre le pas à pas en images. Comme c’est très bien expliqué, je passe mon tour pour mon propre tutoriel (peut-être une prochaine fois). Comme je le pensais, il faut prévoir un demi-jour, même s’il n’y a pas tellement de travail, mais beaucoup de manipulations et de temps de repos entre les phases. Mais j’ai été bluffée par le résultat !

Quant au beurre, j’ai déjà expliqué qu’on pouvait le faire maison si on en trouve pas. Donc, plus d’excuse !

p1110688

Pour la farce, certains l’aiment avec du jambon en petits cubes, pour ma part, je préfère quand tout est haché très finement.

De nouveau les quantités sont un peu à l’appréciation de chacun :

Mixer finement
– du jambon cuit en tranches
– de la moutarde
– un peu de crème pour détendre
– persil
– sel, poivre

Par contre, j’ai encore un bon potentiel d’amélioration pour la formation des croissants…

Il y avait beaucoup de pâte feuilletée, alors j’en ai congelé deux portions et avec le reste, j’ai encore préparé des petites tartelettes simplissimes à la tomate (avec ou sans ail des ours). La pâte a tellement bien « feuilleté » que la plupart des tomates ont été éjectées pendant la cuisson et que j’ai dû creuser des petits cratères après coup pour y remettre les tomates.

 

Koulitch 2 septembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 08:14

P1110662

Le week-end dernier, j’avais envie de me faire plaisir et d’essayer un dessert russe pour accompagner l’esturgeon. J’ai choisi le koulitch. J’espère ne pas avoir commis de sacrilège en préparant ce dessert de Pâques orthodoxe, mais si ce n’était pas l’anniversaire de la mort de Jésus, c’était quand même celui de ma naissance.

Le résultat fait un peu penser au panettone italien ou à la taillaule de chez moi. J’ai beaucoup aimé, même si la préparation était super longue, surtout en temps de repos.

P1110673

Dissoudre
– 2 dl de lait tiède
– levure, quantité selon instructions, pour moi 1/2 cube

Ajouter petit à petit
– 250 gr de farine

Couvrir et laisser reposer au chaud 1h30

Pendant ce temps, laisser infuser
– 1/2 cc de safran
– de l’eau bouillante
– 150 gr de raisins secs
– 2 cs de rhum

Après 1h30, faire fondre
– 150 gr de beurre

Préparer avec un gogol-mogol avec
– 1 sachet de sucre vanillé
– 3 jaunes d’oeuf
– 120 gr de sucre

Ajouter
– le beurre fondu
– les grains d’une gousse de vanille

Incorporer
– 3 blancs d’oeuf

Ajouter petit à petit
– le levain
– 250 gr de farine

Couvrir et laisser reposer 2h

Ajouter
– les raisins secs égouttés, séchés et farinés
– 100 gr de fruits confits en petits dés farinés
– 1 pointe de cardamome en poudre
– 50 gr d’amandes effilées

Remplir deux moules haut à mi-hauteur (comme les miens sont bas, je les ai chemises de deux couches de papier sulfurisé plus haut que les bords)

Laisser monter au chaud encore 30 minutes

Enfourner dans le four froid 15 min à 100°C, puis 50-60 min à 140°C

Réaliser un glaçage épais avec du sucre glace, du citron et un peu d’eau (ou du blanc d’oeuf)