Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Pour rire un bon coup 3 février 2017

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 20:54

J’ai tellement rigolé cet après-midi qu’il faut absolument que je partage ces vidéos !

Sur le modèle des Hollandais qui ont lancé l’idée, plusieurs pays européens vantent leurs mérites auprès de l’administration Trump pour être pris sous son aile sur le mode de l’autodérision.

Pour le moment les vidéos de sept pays sont disponibles et j’espère bien que d’autres nations se prendront au jeu dans les jours qui viennent.

Bon, il vaut mieux comprendre l’anglais, même s’il est facilement compréhensible dans toutes les vidéos et si certaines sont sous-titrées (en anglais).

Publicités
 

Helveticus, l’histoire suisse racontée aux enfants 2 février 2017

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 11:03

p1110856

Nous avons récemment regardé Helveticus en famille.

C’est une jolie façon de découvrir certains épisodes de l’histoire suisse racontés de manière ludique. Les petits (et les grands…) ont appris plein de choses sur le passé de nos régions.

Nous avions d’ailleurs peu auparavant emprunté Les petits contes de Wismo réalisés par les mêmes personnes et qui reprennent très joliment 52 contes et légendes d’Europe.

 

Les requiems 21 septembre 2014

Filed under: Coin lecture,Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 21:16

Je ne sais pas pourquoi je m’acharne à vouloir lire ou regarder des ouvrages dont le titre commence par requiem

Ma toute première expérience aurait dû me suffire. Sur les conseils de mon frère (le même qui m’emmenait voir des films coréens bizarres), j’avais regardé Requiem for a dream. Les histoires de ces toxicomanes qui touchent le fond m’avaient profondément marquée. Il faudra d’ailleurs que je pense à le faire visionner aux Schtroumpfs quand ils seront en âge d’être tentés par des substances plus ou moins illicites… Si ça ne les dissuade pas ne serait-ce que d’essayer un joint, rien ne le fera !

Cet été, j’ai regardé Generation War, une mini-série qui retrace le destin de cinq jeunes amis allemands pendant la Deuxième Guerre mondiale.

En lisant les critiques sur cette série, j’ai lu qu’il était aussi conseillé de regarder Requiem pour un massacre. Et comme il était disponible au bibliobus… Cette fois-ci, on passe du côté russe. Ca change des points de vue américains ou européens de l’ouest qu’on a l’habitude de voir. Mais je dois dire que ça été très rude de regarder ces villages biélorusses vivre l’invasion allemande en 1943. Une sensation de mal aise ne m’a plus quittée pour le reste de la journée.

En même temps, j’avais emprunté, par hasard, Requiem pour l’Est d’Andreï Makine dont j’ai déjà lu plusieurs livres, mais du coup, j’avais été un peu refroidie après mon expérience cinématographique. J’ai lu quelques passages et finalement j’ai choisi de le ramener sans le lire même s’il a l’air très bien. Avec l’automne qui arrive, je n’ai pas besoin de me miner artificiellement le moral en lisant les malheurs russes sur quatre générations. Mais je vais peut-être le reprendre au printemps prochain parce qu’il a l’air très intéressant.

 

Insaisissables 20 août 2013

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 20:19

Nous avions prévu d’aller voir Suisse-Brésil, mais le prix des places nous a dissuadés… Curieusement le stade n’était pas plein pour ce match amical. Mais quand il faut compter 300 frs rien que de billets d’entrée pour une place correcte, ça se comprend.

Alors nous avons profité d’avoir organisé le baby-sitting pour sortir au cinéma. Le programme des salles nous a laissés un peu perplexes au premier abord. Après avoir regardé quelques bandes-annonces, nous nous sommes décidés pour Insaisissables.

Ca a été une très bonne surprise ! Ce film est un très bon divertissement, même s’il y a deux-trois trucs un peu invraisemblables.

Il m’a un peu fait penser à Ocean’s Eleven (et les suites) ou L’Homme de l’Intérieur (à voir absolument !).

Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue avec sa fin plutôt inattendue.

 

Le Vilain Petit Canard, de Garri Bardine 7 février 2013

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 20:54

Cet après-midi après avoir fait une course d’assiettes dans le talus, construit un bonhomme de neige et creusé un igloo, nous avons fait une pause bien méritée sur le canapé.

J’avais loué Le Vilain Petit Canard de Garri Bardine (la bande-annonce est en bas de l’article).

J’ai eu un véritable coup de coeur en le découvrant avec les Schtroumpfs. La musique de Tchaïkovsky interprétée par l’Orchestre Philarmonique de Russie est tout simplement sublime. Et j’ai adoré les choeurs qui donnent un petit air de kolkhoze au poulailler.

On est loin des derniers films d’animation du type de Wallace et Gromit (d’ailleurs je pensais que le film était sorti bien avant 2011) et pourtant j’ai beaucoup aimé le visuel.

Je crois même que je vais le regarder à nouveau seule (sans les commentaires et questions perpétuels de Schtroumpfette…) avant de le rendre.

 

Ernest et Célestine 17 janvier 2013

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 10:23

Dimanche, après avoir déblayé un peu la neige, nous avons profité du temps tout pourri pour aller au cinéma en famille.

Notre choix s’est porté sur Ernest et Célestine parce que ça avait l’air adapté à l’âge des Schtroumpfs, parce que nous avions déjà lu quelques livres et parce que ça me rappelait des souvenirs d’enfance.

Le film a beaucoup plu aux petits et aux grands et les rires ont fusé plusieurs fois dans la salle. C’était un très chouette « vrai dessin animé » loin des films d’animation à la mode.

 

Skyfall 10 novembre 2012

Filed under: Coin télé-ciné — Grande Schtroumpfette @ 10:09

Ces temps, je vais beaucoup au cinéma, mais c’est rare que l’âge légal ne soit pas « pour tous »…

Hier, nous avons donc été voir un film de grands : Skyfall, le dernier James Bond. Parce qu’on adore James Bond et qu’il n’était pas question de ne pas le voir sur grand écran et que c’était un peu symbolique puisque nous avions aussi été voir James Bond quand nous nous sommes rencontrés, il y a dix ans presque jour pour jour.

Dès le début, l’Heineken post-coïtal donne le ton : James Bond est en fin de course. Mais contrairement aux apparences, il n’est pas fini. Je ne crois pas lever le voile sur un secret en révélant qu’après de multiples scènes d’action, dont certaines spectaculaires, et plusieurs rebondissements et bien sûr de l’humour distillé à bon escient, James Bond prend le dessus sur un méchant complètement givré, parfaitement joué par Javier Bardem.

Avouons-le, j’avais été déçue que Daniel Craig reprenne le rôle après Pierce Brosnan. Finalement, j’ai trouvé qu’il incarnait très bien James Bond dans ce film.

Bref, un très bon film qui nous donne envie de dégainer un DVD de la saga ce soir pour rester dans l’ambiance. Mais au calme : j’avais oublié combien un cinéma à moitié plein pouvait être bruyant et dérangeant…