Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Bûche noix de coco et chocolat 14 février 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 11:02

Pour Noël, j’ai réalisé une bûche noix de coco et chocolat.

J’ai tellement tardé à partager ce dessert que je ne sais plus trop où j’ai trouvé les recettes, si ce n’est que c’est sur le blog de Lilou. Mais si je me souviens bien, j’ai fait un mélange de plusieurs de ses délicieuses idées.

En photo, ce sont des mini-bûches que j’ai réalisées dans des petits moules en silicone avec les « restes » des deux grandes bûches que j’ai faites. Nous nous sommes sacrifiés pour goûter cet essai en avant-première…

Ma fille qui adore les Bounty a été tout à fait conquise par cette bûche ! Et c’est vrai que j’ai beaucoup aimé également, même sans le glaçage (je n’en ai pas réalisé à Noël à cause des contraintes techniques et de temps, et c’était également délicieux).

Préparer tout d’abord un insert de crémeux au chocolat

Battre en mousse
– 50 gr de jaune d’oeuf
– 25 gr de sucre

Porter à ébullition
– 1.5 dl de lait
– 1.5 dl de crème

Verser en remuant sur les oeufs, remettre dans la casserole et cuire au nappage à feu doux

Ajouter en 3 fois et bien mélanger
– 110 gr de chocolat fondu

Laisser refroidir, couler en insert et laisser prendre au congélateur

Confectionner ensuite la mousse à la noix de coco

Faire chauffer et ôter du feu
– 2 dl de lait de coco
– 60 gr de sucre

Ajouter avant de laisser refroidir
– 4 feuilles de gélatine au préalable trempées dans de l’eau froide
– 60 gr de noix de coco râpée

Incorporer
– 2 dl de crème chantilly

Mettre la mousse de noix de coco dans le moule, y inclure l’insert au chocolat et remettre le tout au congélateur

Ajouter tout de suite ou plus tard la dacquoise à la noix de coco

Mélanger
– 20 gr d’amandes moulues
– 50 gr de noix de coco
– 75 gr de sucre glace

Battre en neige
– 75 gr de blanc d’oeuf

Serrer avec
– 25 gr de sucre

Mélanger délicatement la meringue et la noix de coco-amandes

Etaler sur 5 mm d’épaisseur sur du papier sulfurisé
Cuire 15-20 min à 180°C

Sortir du congélateur et démouler la bûche 8h avant de servir, réaliser le glaçage au chocolat et laisser dégeler au frigo

Faire bouillir
– 100 gr d’eau
– 170 gr de sucre
– 75 gr de cacao
– 90 gr de crème

Ajouter
– 5 feuilles de gélatine au préalable trempées dans de l’eau froide

Laisser refroidir jusqu’à ce que le glaçage soit assez épais pour recouvrir la bûche

Publicités
 

Omelette norvégienne 30 janvier 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 21:43

Voici un dessert nouvellement testé que j’ai même déjà refait avant de prendre le temps d’en parler ! La seule chose à changer à mon premier essai est la glace aux noisettes qui n’était pas aussi onctueuse que celle au chocolat. C’était embêtant parce qu’il a fallu la laisser fondre un peu au lieu de pouvoir déguster tout ensemble. Je l’ai remplacée par de la glace vanille la fois suivante et c’était parfait.

Ce dessert se prépare plusieurs jours (ou même semaines !) à l’avance, ce qui présente un avantage non négligeable. Il suffit de sortir cette omelette norvégienne quelques minutes avant de la servir et de la flamber. Même la meringue italienne déjà grillée supporte très bien le congélateur. J’étais un peu sceptique, mais je peux le confirmer.

J’ai par contre oublié de faire une photo quand elle était entière, c’est dommage parce que même si la poche à douille n’est pas mon outil de prédilection, la meringue italienne dorée donne un très joli aspect à ce dessert.

J’ai ici utilisé mon moule à bûche et j’ai donc monté les couches « à l’envers », mais on peut tout à fait prendre n’importe quel récipient chemisé de papier cellophane, de papier sulfurisé ou de rhodoïd pour faciliter le démoulage, à l’endroit ou à l’envers.

Je mets ici la recette avec la glace vanille qui n’est pas sur la photo, mais bien plus adaptée à ce dessert que celle aux noisettes.

Commencer par préparer la glace au chocolat qui tue

Faire chauffer
– 3.5 dl de lait
– 1.5 dl de crème
– 40 gr de sucre

Ajouter et bien remuer pour faire fondre
– 150 gr de chocolat noir en morceaux

Battre en mousse
– 6 jaunes d’oeufs
– 40 gr de sucre

Verser le mélange lait-crème-chocolat sur les oeufs sans cesser de fouetter
Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer à feu doux quelques minutes jusqu’au nappage

Laisser refroidir et mettre dans la sorbetière pour une demi-heure avec
– 6 meringues émiettées

Mettre dans le moule et laisser prendre au congélateur quelques heures

Plus tard, préparer la glace à la vanille

Faire chauffer
– 3.75 dl de crème
– extrait de vanille ou une gousse à retirer après

Battre en mousse
– 3 jaunes d’oeufs
– 75 gr de sucre

Verser la crème sur les oeufs sans cesser de fouetter
Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer à feu doux quelques minutes jusqu’au nappage

Laisser refroidir et mettre dans la sorbetière pour une demi-heure avec
– 6 meringues émiettées

Mettre dans le moule et laisser prendre au congélateur quelques heures

On peut mettre tout de suite une plaque de génoise cacao et noisettes de Lilou ou l’ajouter plus tard

Monter en neige
– 2 blancs d’oeuf

Serrer avec
– 60 gr de sucre

Battre moins vite et ajouter
– 4 jaunes d’oeuf

Puis ajouter rapidement (mais en battant lentement)
– 15 gr de farine
– 10 gr de cacao
– 35 gr de noisettes moulues

Finir de mélanger à la spatule pour que les blancs ne retombent pas.
Etaler sur un papier sulfurisé et cuire 8 min à 200°C

Quand la glace a bien pris, la démouler et la réserver au congélateur le temps de préparer une meringue italienne

Monter en neige
– 3 blancs d’oeuf

Serrer avec
– 37.5 gr de sucre

Cuire au petit boulé (117°C)
– 135 gr de sucre
– 43 gr d’eau

Verser sur la meringue en fouettant et continuer de fouetter jusqu’au refroidissement

Sortir la glace et la décorer de meringue avec une poche à douille en prenant soin de bien tout recouvrir

Griller la meringue avec un chalumeau et remettre au congélateur même plusieurs jours

Dix minutes avant de servir, sortir l’omelette norvégienne puis la flamber avec du rhum ou un autre alcool fort

 

Biscuits vitraux 21 janvier 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 08:35

Voici des biscuits réalisés comme collation pour un groupe de bricolage qui ce jour-là travaillait autour du thème des vitraux.

Je dois avouer que ce ne sont pas mes biscuits préférés, mais ils ont souvent beaucoup de succès auprès des enfants !

Préparer une pâte à biscuits assez « neutre », de type milanais, ou alors cette recette très bonne que je fais désormais régulièrement.

Découper les biscuits à l’emporte-pièce en évidant le centre avec un emporte-pièce plus petit

Dans le trou des biscuits, y mettre un peu de bonbons transparents grossièrement cassés

Cuire quelques minutes au four selon la recette, en général 7-9 min à 180°C

Laisser refroidir pour que les bonbons durcissent avant de décoller du papier sulfurisé

 

Gâteau poule 19 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 09:50

Cette semaine, je vais faire dans les publications courtes…

Voici un gâteau que j’ai bien aimé réaliser la semaine dernière. Il est tout simple parce que demandé au dernier moment dans un emploi du temps déjà bien rempli.

Ce sont deux cakes, un citron et un chocolat, superposés. Ils sont recouverts de massepain et j’ai utilisé du colorant en poudre passé à la main et au pinceau. Ca rend le reste de la décoration plus risquée parce que la moindre goutte d’eau ne pardonne pas, donc il n’y a plus droit à l’erreur, mais j’aime bien l’aspect velouté que ça donne.

 

Gâteau dia de los muertos 14 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 10:41

Hier, nous avons profité du temps tout pourri pour aller voir Coco au cinéma. C’était un très beau film, tant sur le fond que sur la forme. Schtroumpf, sous sa carapace rien-ne-m’atteint, était très chou en me demandant à la fin « tu as aussi pleuré ? ». Et oui, j’avoue, j’ai dû regarder en l’air le temps que l’eau rentre à nouveau dans mes yeux…

Bref, tout ça m’a fait penser que j’avais justement fait un gâteau il y a quelques semaines sur le thème du dia de los muertos, la fête des morts mexicaines.

Je regrette juste d’être partie sur une teinte bleue pour le massepain, alors que je sais que c’est une couleur qui ne rend pas aussi bien qu’avec de la pâte à sucre.

C’est une tourte aux carottes puisqu’il fallait un gâteau sans lactose, ni gluten. Avec cette recette ne contenant ni produit laitier, ni farine (mais de la Maïzena), je n’ai même pas dû utiliser d’aliment de substitution.

 

Avocat aux crevettes – Tartinade de truite fumée 12 décembre 2017

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 18:23


Avocat aux crevettes

Pour un apéro canadien, j’ai testé cette recette de crevettes à l’avocat qui change un peu de la sauce cocktail qu’on sert généralement avec. J’ai beaucoup aimé, c’était très frais. La recette disait de servir les crevettes dans des moitiés d’avocat, mais je désirais en faire des plus petites portions en verrine. J’ai donc découpé les avocats en dés et mélangé tous les ingrédients.

Mélanger
– 250 gr de crevettes cuites
– 2 cs de câpres
– 2 oignons verts hachés
– 3 cs de mayonnaise
– sel, poivre

Ajouter délicatement
– 2 avocats en dés

Tartinade de truite fumée

J’ai également fait une tartinade de truite fumée déjà testée avec succès mais dont je n’avais pas détaillé la recette. Je profite de le faire parce que c’est super bon et assez rapide (et peut être préparé la veille).

Mixer
– 300 gr de truite fumée désarêtée
– 150 gr de fromage frais (Philadelphia)
– 3 cs de mayonnaise
– 1 cc de jus de citron
– 1 pincée de sel (à voir parce que le poisson fumé est déjà bien salé)
– 1 pincée de poivre de Cayenne

Servir avec
– des rouelles d’oignon de printemps

J’ai servi cette tartinade sur des petits toasts aux différentes saveurs qu’on trouve pendant la période des fêtes.

 

Aiguillette de boeuf 8 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats — Grande Schtroumpfette @ 09:53

Il y a quelques jours, une amie nous a cuisiné du boeuf en cuisson lente avec une sauce flambée au cognac. L’ensemble était un des meilleurs plats de viande que j’aie jamais mangés ! De plus, ça a aidé mon inspiration qui faisait défaut pour trouver quelque chose à l’occasion de notre quinzième anniversaire la semaine dernière. Grand Schtroumpf s’est félicité de la bonne influence de ces amis !

Comme j’avais une aiguillette de boeuf dans le congélateur, j’ai cherché une recette pour cette pièce de viande. Bon, j’ai assez vite été perplexe en me rendant compte qu’il y avait plusieurs sortes d’aiguillette, sans compter les différences de découpes entre les bouchers suisses et français…

J’ai finalement opté pour cette recette de faux-filet au poivre et romarin sur un lit d’oignons rouges. Je crois que ce sont surtout les oignons qui m’ont décidée parce que je revenais du Zibelemärit avec des tresses d’oignons (même si en l’occurrence, j’ai racheté d’autres oignons pour profiter encore un peu de ceux joliment arrangés).

Il faut bien dire que la viande était moins tendre que chez nos amis, peut-être que finalement mon morceau n’était pas très adapté, mais le goût du poivre, du romarin, de la sauce (dont j’ai un peu modifié la recette) et des oignons était parfait.

Peler et découper en fines rondelles
– 400 gr d’oignons rouges

Les déposer dans un plat allant au four

Dans
– 600 gr de faux-filet de boeuf
faire 8-10 entailles et y piquer
– des branchettes de romarin

Saler la viande et la saisir de tous les côtés quelques minutes dans
– 3 cs d’huile d’olive très chaude

Rouler la viande saisie dans
– 1.5 cs de poivre (noir ou mélangé) grossièrement concassé (je l’ai fait au pilon)

Mettre la viande dans le plat sur les oignons et cuire
– soit comme la recette : 2h à 80°C
– soit en utilisant le programme et la sonde du four (du coup 2h30 environ pour arriver à 52°C)

Après la cuisson, réserver la viande au chaud

Déglacer le fond du plat avec
– 1.5 dl de vin rouge pour récupérer les oignons et les sucs de viande

Mettre dans une casserole avec
– 1 dl de sauce à rôti

Faire cuire quelques instants pour que les oignons soit assez cuits

Faire épaissir éventuellement avec
– un peu de Maïzena à sauce

Ajuster l’assaisonnement avec
– du sel