Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Anniversaire autour du monde 5 octobre 2017

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 17:16

J’ai récemment fêté mes quarante ans mon anniversaire et le thème a vite été trouvé : les voyages ! Et plus précisément les pays qui nous ont le plus marqués ces dernières années : la Suisse bien sûr, la Corée, le Canada et la Russie.

Je crois que c’est la première fois que je me fais un « vrai » gâteau d’anniversaire. Je n’avais pas énormément de temps à lui consacrer vu le reste, mais j’avais quand même envie de me faire un peu plaisir. J’avais déjà réalisé le même sujet de la valise pour mon frère, mais j’aimais beaucoup l’idée et je l’ai reprise. Tout la décoration est en massepain et on peut voir les quinze pays que nous avons déjà visités avec les Schtroumpfs, à savoir en vrac : Suisse, Corée, Russie, Canada, Danemark, Pologne, Allemagne, France, Italie, Autriche, Norvège, Suède, Finlande, Egypte et Espagne. Les Schtroumpfs ont également réalisé une mini-valise chacun en massepain massif afin de pouvoir mettre les bougies (deux suffisaient !).

Je n’ai pas décoré les tables, même si j’ai choisi des nappes de plusieurs couleurs ainsi que de la vaisselle multicolore. Par contre, j’avais quand même envie de mettre quelques objets en valeur pour rappeler les pays à l’honneur. Il y avait une dizaine de boules sur le même modèle, mais je n’ai pas des photos de toutes.

Quant au repas, je tenais à le faire moi-même. C’était également l’occasion de faire voyager les papilles de mes invités. Chacun des quatre pays était donc représenté à l’apéro, dans les salades, les grillades, au dessert et même dans le choix des thés. Pris dans la fête, nous avons zappé les photos, à part celles de l’apéro, mais ça donne une idée.

A défaut de photos, voici le menu complet, dans les langues d’origine et leur traduction :

Apéro
пирожки c Черемша – pirojki à l’ail des ours
cretons et baguette
계란조림 – oeufs à la sauce soja
Schinkengipfeli – croissants au jambon
Chäsbretzeli – bricelets au fromage

Grillades
Курица по-строгановски – poulet strogranoff
porc sirop d’érable et ail
소고기 불고기 – boeuf bulgogi
chli Olma Chilbigigel – chipolata
Chiubigigu – schublig

Salades
русский салат – salade russe
salade césar
김치 – kimchi
차가운 비빔밥 – bibimbap froid
Rüeblisalat – salade de carottes
Selleriesalat – salade de céleri

Desserts
ватрушка – vatrouchka
glace au sirop d’érable et pacanes caramélisées
찹쌀파이 – cookies coréens
Rüeblitorte – tourte aux carottes

Thés
чай – thé noir
thé à l’érable
만다린 차 – infusion à la mandarine
Chrüterchraft Infusion – infusion des Alpes

Publicités
 

Fleurs de courgettes farcies et tomates cerises 29 septembre 2017

Filed under: Ail des ours - légumes bizarres,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 13:11

Le problème des courgettes est que ça pousse comme de la mauvaise herbe et qu’ici personne n’en raffole. Il suffirait simplement de ne pas en planter, mais tout le monde ne veut pas entendre raison…

Ca fait déjà plusieurs années que j’y pense et j’ai enfin mis mon plan à exécution : pour avoir moins de courgettes, il suffit d’en consommer les fleurs, ça fait d’une pierre deux coups. Pour que ça marche, il faut bien sûr ne pas avoir d’état d’âme et cueillir les fleurs femelles (surtout !) et mâles.

Il ne faut pas hésiter à en ramasser un peu plus que nécessaire en comptant les fleurs qui seront habitées par des insectes et impropres à la consommation (en tout cas de mon point de vue). Et ne pas sous-estimer le temps qu’il faudra pour ouvrir les fleurs sans trop les abîmer, ôter le pistil et les farcir.

C’était un essai plutôt sympa !

Nettoyer, ôter l’intérieur et les poils des courgettes de
– 16 fleurs de courgette, avec les petites courgettes au bout si ce sont des fleurs femelles

Mélanger
– 300 gr de ricotta
– 4 brins de persil haché fin
– 40 gr de parmesan râpé
– 2 jaunes d’oeuf
– 1 zeste de citron
– sel, poivre
– noix de muscade

Farcir les fleurs de courgette de ce mélange à l’aide d’une poche à douille

Tordre un peu le bout des fleurs pour les refermer

Dans un plat allant au four, verser au fond
– de l’huile d’olive, généreusement

Mettre dans le plat
– les fleurs de courgette farcies
– 500 gr de tomates cerises (ici de différentes sortes pour de jolies couleurs)

Saler, poivrer

Cuire une vingtaine de minutes à 180°C

 

Gâteau cheval 27 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 08:04

Ce gâteau cheval était pour une petite fan. Je n’ai d’ailleurs jamais compris l’engouement d’une bonne partie des filles autour de leurs 10 ans pour les chevaux…

J’avais la photo du cheval et j’ai essayé au mieux de reproduire sa robe noire, la tache blanche sur le front et le rose aux babines.

Pour que l’oeil ressorte quand même un peu dans tout ce noir, je l’ai passé au colorant gel qui devrait lui garder un aspect brillant.

Pour gâcher le moins possible de gâteau en découpes, j’ai à nouveau fabriqué un moule en alu. J’aurais néanmoins dû accentuer un peu les oreilles. En mettant la crinière sur la tête, les oreilles ont un peu disparu.

Le gâteau est au chocolat (avec pépites bien sûr !) et le décor en pâte à sucre, à l’exception des deux anneaux de la bride que j’ai fabriqués avec un petit fil.

J’étais quand même assez contente du résultat.

 

김치 – Kimchi 26 septembre 2017

Filed under: Accompagnement,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 19:03

Le kimchi est l’accompagnement de base de la cuisine coréenne.

Après un premier essai mitigé, je me contente normalement d’en acheter, mais les occasions sont rares. Cet été, j’ai voulu tester une nouvelle recette et celle-là, je la garde. Ma belle-soeur coréenne et mon frère coréen-d’adoption étaient bluffés, c’est dire… Ils ont été encore plus étonnées quand je leur ai dit que c’était la recette du magazine de la Migros !

C’est facile à faire et ça se garde plusieurs mois. Par contre, il faut faire attention à la façon de le conserver au frigo à cause de l’odeur. Les Coréens ont souvent un frigo réservé juste au kimchi pour donner une idée… En utilisant un récipient en plastique, il y a toutes les chances pour qu’il garde à jamais des relents. Le mieux est d’utiliser des bocaux en verre et de ne pas hésiter à les emballer dans deux ou trois sacs de congélation.

Il faut préparer le kimchi si possible au moins deux ou trois semaines avant de le consommer (et on peut garder le reste plusieurs mois). S’il devient trop fort, on peut en faire de la soupe.

La recette dit d’utiliser du gochugaru (poudre de piment rouge). Je l’ai remplacé par du gochujang (pâte de piment rouge) puisque c’est ce que j’ai. C’est le seul ingrédient un peu plus difficile à trouver. Mais quand on en a, ça se garde des années au frigo, enfin selon la consommation qu’on en fait bien sûr.

Couper en quatre, dans la longueur et ôter le trognon de
– 2 choux chinois (de 600 gr en tout)

Couper en bandes de 3-4 cm de large

Mettre dans un saladier
– 1 litre d’eau (ajuster pour bien couvrir)
– 150 gr de sel marin
– le chou chinois en lanières

Bien mélanger et laisser tremper 4h

Pendant ce temps,

Couper en tronçons de 5 cm (et en 2 la base)
– 3 oignons de printemps

Couper en grosse julienne
– 150 de radis long (à bière, noir,…)

Porter doucement à ébullition en remuant jusqu’à liaison
– 1.75 dl d’eau
– 1 cs de farine de riz (ou de Maïzena)

Laisser refroidir puis incorporer
– 50 gr de pâte de piment gochujang

Mixer en purée
– 5 gousses d’ail
– 20 gr de gingembre

Egoutter le chou chinois, le remettre dans de l’eau claire pour le rincer, égoutter et recommencer deux fois
Bien essorer

Mélanger
– la pâte pimentée
– la purée ail et gingembre
– 20 gr de sucre
– 2 cs de sauce de poisson

Mettre dans un saladier
– le chou chinois égoutté
– le mélange au piment
– l’oignon nouveau
– le radis

Bien mélanger à la main, mais attention de mettre des gants !

Mettre dans des bocaux à confiture stérilisés (ça devrait tenir dans deux bocaux de 5 dl) et bien presser
Recouvrir d’un film alimentaire, puis mettre le couvercle

Laisser reposer à température ambiante dans un endroit sombre 2 ou 3 jours
On doit voir des bulles se former

Ouvrir les couvercles, enlever le film alimentaire pour ôter le gaz

Refermer les bocaux avec les couvercles et conserver au frigo

 

김치국 – Soupe au kimchi

Filed under: Côté cuisine,Divers,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 07:32
떡국 - Tteoguk et 김치국 - Kimchiguk

떡국 – Tteoguk et 김치국 – Kimchiguk

Le kimchi, plat typique coréen de chou fermenté, est (très) fort. On peut aussi le déguster dans cette soupe (dans les bols en verre sur la photo) qui permet de mieux en apprécier le goût sans avoir la bouche en feu.

Faire frire 2 min
– 1 poignée de kimchi (dont la recette va suivre)
– 1 cs d’huile de sésame

Ajouter et cuire 5 min
– 5 tasses d’eau

Ajouter et cuire 3 min
– 1 oignon émincé
– 1 piment (ou un peu de piment en poudre)
– 1 cs de sauce soja
– 2 cs de sucre
– 1 cs d’ail émincé

Ajouter et cuire encore quelques minutes
– 1 oignon de printemps haché
– du tofu à volonté
– 1 courgette en cube

 

계란조림 – Oeufs marinés 25 septembre 2017

Filed under: Accompagnement,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 17:32

계란조림 – Oeufs marinés

Cette recette d’oeufs marinés se fait normalement avec des oeufs de caille. C’est plus pratique à manger et ça présente mieux, mais je n’arrive que rarement à en dénicher.

Une fois les oeufs marinés, ils se gardent facilement plusieurs jours au frigo.

Selon la taille de la casserole, adapter les proportions pour que les oeufs soient plus ou moins couverts

Mettre dans de l’eau froide
– 10 oeufs de caille ou 4 oeufs de poule

Porter à ébullition et cuire 3 min pour les oeufs de caille ou 10 min pour les oeufs de poule

Ecaler les oeufs sous l’eau froide

Remettre les oeufs dans une casserole avec
– 0.5 tasse de sauce soja
– 1.5 tasse d’eau

Cuire à feu doux 20 min en enlevant l’écume

Ajouter et cuire encore 3 min
– 1 tête d’ail en morceaux
– 1 piment émincé

Ajouter et cuire encore 1 min
– 1 cs de sucre

 

떡국 – Tteoguk 24 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Divers,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 09:01
떡국 - Tteoguk et 김치국 - Kimchiguk

떡국 – Tteoguk et 김치국 – Kimchiguk

Les tteok sont des gâteaux à la farine de riz, il y en existe une multitude de variétés. Dans cette soupe (dans les bols verts sur la photo) servie habituellement à Nouvel An, il s’agit de tteok salés (ou plus exactement sans trop de goût).

Disons que ce n’est pas le plat qui a récolté le plus de suffrages, mais c’était bien d’avoir essayé. Peut-être que j’ai aussi laissé trop longtemps la soupe au chaud et que les tteok se sont vraiment trop ramollis.

Emincer en fines tranches, faire tremper 10 min dans de l’eau froide et essorer
– 200 gr de tteok salés

Faire cuire jusqu’à tendreté
– 50 gr boeuf mis d’abord à dégorger dans de l’eau
– 5 dl d’eau
– 2 gousses d’ail

Réserver le bouillon
Laisser refroidir le boeuf, le découper en fines tranches

Faire frémir
– le bouillon
– 1/2 cs sauce soja
– 1 cc sel

Ajouter et porter à ébullition
– les tteok

Ajouter sans cesser de remuer
– 1 oeuf battu

Ôter du feu

Garnir la soupe avec
– le boeuf en tranches
– 10 gr d’oignon de printemps haché