Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Apéro vache 17 octobre 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Gâteaux rigolos,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 10:57

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la première fois, nous avons fait l’anniversaire avec les copines de Schtroumpfette à l’extérieur (je crois que j’ai fait une overdose d’organisation cet été avec les vacances !), du coup nous n’avons pas vraiment cherché un thème comme chaque année.

Donc un peu à la dernière minute, pour l’apéro dînatoire en famille, j’ai choisi comme fil rouge les produits de la vache. Plutôt fastoche et en plus, ça m’a permis de représenter son doudou pour le gâteau.

Côté salé, il y avait des tartelettes aux tomates avec de la pâte feuilletée maison pleine de beurre, des flans aux tomates cerises avec du séré , du fromage frais et du lait, des bricelets à la crème (avec pavot ou cumin ou oignons), des gougères au fromage fournis par une amie et enfin de la soupe à l’ail des ours avec de la viande séchée.

Côté dessert, un gâteau au citron et à l’orange (avec de la crème) et, j’ai oublié de faire des photos, mais encore des mousses au chocolat (à la crème encore) de la même amie et un gâteau vaudois à la crème double.

La seule de ces recettes inédites était le flan aux tomates cerises qui a beaucoup plu (on en a d’ailleurs refait un grand pour un repas complet la semaine suivante) :

Mélanger
– 60 gr de fromage frais aux herbes (Philadephia par exemple)
– 125 gr de séré

Incorporer
– 4 oeufs

Ajouter et mélanger
– 2 dl de lait
– 1 cs de farine
– 2-3 cs de basilic haché (je n’avais que du basilic séché et du coup, il a flotté au-dessus de la masse…)
– 4 cs de Gruyère râpé
– 1/2 cc de sel
– poivre

Verser dans des verrines ou un grand plat

Garnir avec
– 300 gr de tomates cerises coupées en deux ou en quatre

Cuire 25-30 min à 180°C et servir chaud

 

Croissants au jambon 13 septembre 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 13:05

p1110687

J’ai reçu un message subliminal de Corée concernant les croissants au jambon, donc je m’y colle !

Comme la pâte feuilletée est une denrée rare là-bas, j’ai compris que c’était enfin le moment d’essayer d’en faire une moi-même. J’ai pris cette recette qui a l’avantage de comprendre le pas à pas en images. Comme c’est très bien expliqué, je passe mon tour pour mon propre tutoriel (peut-être une prochaine fois). Comme je le pensais, il faut prévoir un demi-jour, même s’il n’y a pas tellement de travail, mais beaucoup de manipulations et de temps de repos entre les phases. Mais j’ai été bluffée par le résultat !

Quant au beurre, j’ai déjà expliqué qu’on pouvait le faire maison si on en trouve pas. Donc, plus d’excuse !

p1110688

Pour la farce, certains l’aiment avec du jambon en petits cubes, pour ma part, je préfère quand tout est haché très finement.

De nouveau les quantités sont un peu à l’appréciation de chacun :

Mixer finement
– du jambon cuit en tranches
– de la moutarde
– un peu de crème pour détendre
– persil
– sel, poivre

Par contre, j’ai encore un bon potentiel d’amélioration pour la formation des croissants…

Il y avait beaucoup de pâte feuilletée, alors j’en ai congelé deux portions et avec le reste, j’ai encore préparé des petites tartelettes simplissimes à la tomate (avec ou sans ail des ours). La pâte a tellement bien « feuilleté » que la plupart des tomates ont été éjectées pendant la cuisson et que j’ai dû creuser des petits cratères après coup pour y remettre les tomates.

 

Cretons 9 mai 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 06:20

IMG_3335

Voici une recette québécoise qui donne une sorte de pâté de viande très agréable à déguster sur des rôties (ou toasts de ce côté de l’Atlantique).

Faire mijoter une heure en remuant de temps à autre

– 450 gr de porc haché
– 1/2 tasse de chapelure
– 1 oignon émincé
– sel, poivre
– 1/2 pointe de couteau de clou de girofle moulu
– 1 gousse d’ail hachée
– 1 tasse de bouillon de poule

Laisser tiédir, mettre dans un plat

 

Shrimp cake 8 mai 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 18:14

Shrimp cake et sauce tartare

J’ai fait ces petits croquettes de crevettes pour l’apéro. Du coup, j’ai fait des petites bouchées, mais je verrais bien ces shrimp cakes en plus gros format et servis avec une salade pour une entrée, ou même un repas.

C’était vraiment bon !

Mélanger
– 400 gr de crevettes en morceaux
– 1 tasse de pommes de terre râpées
– 1 tasse de carottes râpées
– 1 oignon haché
– 2 cs de ciboulette hachée
– 2 cs de persil haché
– 2 oeufs battus
– 1.5 tasse de chapelure
– sel, poivre

Former en galettes, faire dorer à la poêle avant de terminer la cuisson au four à 180°C une dizaine de minutes

Servir avec une sauce tartare (mayonnaise, cornichons, oignons, persil, ciboulette, sel, poivre)

 

Espuma de mozzarella 7 mai 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 11:23

IMG_3389

Maintenant que c’est à nouveau la saison des tomates, nous en avons déjà bien profité, notamment avec de la mozzarella.

J’avais envie de changer un peu la présentation et mon siphon s’est rappelé à mon bon souvenir. Pour mon premier test, j’avais envie d’avoir un plat uniquement blanc et rouge (aux couleurs canadiennes). C’est là que j’ai eu l’idée de faire infuser le basilic pour avoir le goût sans le visuel. En photo, c’est mon deuxième essai avec des tomates cerises de différentes sortes et une feuille de basilic pour décorer.

L’essai a été tout à fait concluant et les enfants ont adoré l’idée de la mozzarella en mousse.

Pour l’espuma :

Porter à ébullition
– 1.5 dl de lait
– 1 dl de crème

Ajouter et laisser infuser une bonne demi-heure
– 6-7 branches de basilic grossièrement déchiré avec les doigts

Retirer le basilic, ajouter et mixer
– 150 gr de mozzarella
– un poil de sel et de poivre

Passer et mettre dans le siphon avant de laisser quelques heures au frigo avant de servir

Quelques tomates cerises coupées en petits dés, un trait de vinaigre balsamique blanc (pour garder la mise en valeur de la couleur des tomates), une petite pincée de sel et le tour est joué !

 

Terrine de carottes et vinaigrette aux noisettes 10 février 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 14:08

P1100726

Je cherchais une petite entrée qui représenterait un coucher de soleil. La terrine de carotte avec la vinaigrette aux noisettes correspondait tout à fait. Les poireaux de la sauce faisant même de l’herbe.

J’ai utilisé des carottes blanches, des jaunes et des oranges pour le dégradé, ainsi qu’une carotte violette pour le soleil. On peut cuire les trois premières sortes ensemble, mais il faut cuire la carotte violette toute seule parce qu’elle « déteint » énormément. J’ai d’ailleurs cuit cette dernière à l’eau et non à la vapeur sinon l’intérieur reste orange.

La vinaigrette était tout simplement un délice ! Je l’ai préparée la veille, mais n’y ai ajouté les noisettes qu’au moment de servir pour qu’elles gardent leur croquant.

Dans la précipitation, j’ai oublié que j’avais prévu de dessiner des silhouettes d’oiseau en crème de vinaigre balsamique.

En accompagnement, j’ai ajouté un petit lion en sablé au Sbrinz.

Pour la terrine dans un moule de 1 litre

Faire suer
– 1 échalote hachée
– un peu de beurre

Ajouter et étuver brièvement
– 600 gr de carottes en morceaux (200 gr de chaque couleur)
– 40 gr de céleri en morceaux (en trois morceaux pour plus de facilité ensuite)

Mouiller et cuire 20-25 min
– 1.5 dl de bouillon de légumes

Là, j’ai séparé mes carottes selon la couleur, réparti mes trois morceaux de céleri et le bouillon

Mixer les carottes et assaisonner (sel, poivre)

Ajouter à la purée et faire fondre (c’est assez chaud comme ça si on le fait tout de suite)
– 6 feuilles de gélatine ramollies préalablement dans de l’eau froide (donc 2 dans chaque préparation)

Laisser refroidir et incorporer
– 2 dl de crème fouettée (encore une fois répartie le cas échéant)

Mettre dans le moule chemisé de papier sulfurisé (ou cellophane) et laisser prendre 4-5h au frigo

Pour la vinaigrette

Cuire 30 secondes dans de l’eau frémissante
– 40 gr de poireau en julienne

Les égoutter et les passer sous l’eau froide

Mélanger
– 1 échalote finement hachée
– 4 cs de noisettes mondées, hachées et grillées (je n’ai pas trouvé de noisettes mondées)
– 1/2 cc de miel
– 3 cs de vinaigre balsamique blanc
– 1 cs d’huile de noisette
– 1 cs d’huile de colza
– 2 cs de ciboulette ciselée
– sel, poivre
– les poireaux

 

Terrine de séré et vinaigrette au romarin 29 janvier 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 14:22

P1100664

J’ai essayé la terrine de séré et vinaigrette au séré comme entrée qui allait bien avec le paprika hongrois que j’avais reçu. A part un petit souci à la cuisson (éviter de mettre le couvercle du moule à bûche, ainsi il ne sautera pas, la terrine n’explosera pas et la présentation ne sera pas ruinée…), j’ai bien aimé cette recette, même si la terrine en soi n’est pas très prononcée. Je n’avais jamais remarqué que les bettes avaient un goût si proches des épinards.

Tapisser un moule (pour moi préalablement recouvert de cellophane pour aider le démoulage) avec
– 150 gr de bettes blanchies (les feuilles et pas les côtes donc)

Mélanger
– 300 gr de séré à la crème
– 2 oeufs
– sel, poivre, paprika

Cuire 50-60 min au bain-marie à 160°C ou à la vapeur et laisser refroidir (y compris garder un jour au frigo et sortir un peu à l’avance le cas échéant)

Pour la vinaigrette, mélanger
– 2 cs d’huile de colza
– 2 cs d’huile de paprika (ou alors encore 2 cs d’huile de colza)
– 2 cs de vinaigre balsamique
– 1/2 cc de moutarde
– un brin de romarin frais haché
– un peu de zeste de citron
– sel, poivre

 

Verrine à l’absinthe 30 décembre 2015

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 09:56

P1100614

En guise d’entrée, j’avais choisi de faire deux petites verrines (dont celle de gauche qui ne mérite pas d’explications…). J’avais trouvé l’idée du flan à l’absinthe, alcool local dont le goût anisé rappelle un peu celui du Pastis, plutôt sympa.

J’ai suivi les quantités proposées pour 4 personnes en faisant 8 petites verrines puisqu’il y avait autre chose à côté.

J’ai préparé les flans la veille et je les ai sortis un peu en avance pour les servir à température ambiante.

Mélanger
– 3 dl de lait
– 1 dl de crème
– 3 oeufs

Ajouter
– 1/2 cc de fleur de sel
– 2 cl d’absinthe

Verser dans des ramequins ou verrines allant au four.

Cuire 45 min, soit à la vapeur en recouvrant d’un papier cellophane, soit au bain-marie à 150°C, et laisser refroidir

Préparer une petite « salade » de fenouil à ajouter sur le flan :

Râper tout fin (à la mandoline, moi je l’ai fait à la râpe à carotte)
– un petit fenouil

Hacher et ajouter
– les « feuilles » du fenouil

Ajouter et mélanger
– 1 cs d’huile de noisette ou de noix

Au moment de servir, piquer des crevettes sur des pics à brochette en bois (la recette disait une, j’ai été plus généreuse)

Saisir dans de l’huile de colza, assaisonner avec un peu de fleur de sel et déglacer à l’absinthe (j’ai mis bien plus qu’une cuillère à souper, mais j’avais aussi plus de crevettes)

Le goût du flan était assez neutre au final. La petite salade de fenouil était bonne même s’il était difficile de retrouver le goût du fenouil avec l’huile de noix. Enfin, les crevettes à l’absinthe était super bonnes !

 

Пирожки – Pirojki bis 5 octobre 2015

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 10:40

P1100240

Dans Culinaria qui regroupe les traditions culinaires d’une quinzaine de pays d’Europe, j’ai trouvé une recette de pirojki. Elle n’est pas très différente de celle que j’avais faite, mais j’ai trouvé la pâte plus agréable à travailler pour former les chaussons. Et elle était très bonne.

Par contre, je n’ai pas suivi les instructions qui disent de laisser lever la levure 2h-3h parce que j’ai utilisé de la levure sèche et la machine à pain.

Donc mettre dans la machine à pain :

– 500 gr de farine
– de la levure sèche (quantité selon instructions du paquet)
– 1.25 dl de lait tiède
– 125 gr de beurre mou (je fais tiédir le lait et met le beurre dedans)
– 4 oeufs
– 1 cc de sel
– 2 cs de sucre

Pétrir et laisser lever 2h avant de former les pirojki. Les laisser encore sur la plaque une vingtaine de minutes avant de les cuire quelques minutes à 250°C (ça c’est le livre qui le dit, j’ai trouvé que c’était un peu trop chaud…).

 

Bortsch végétarien 28 septembre 2015

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine — Grande Schtroumpfette @ 07:11
Bortsch végétarien

Bortsch végétarien

Il existe autant de sortes de bortsch que de cuisiniers il me semble. J’ai fait à ma sauce sur la base de plusieurs recettes. La plupart du temps, le bortsch contient de la viande, j’ai voulu le faire végétarien puisque servi comme entrée avec d’autres choses à la viande.

Je dois avouer que j’ai été un peu dubitative quant au résultat visuel de cette recette. Je pensais que le bortsch allait avoir la magnifique couleur rose de la racine rouge (ou betterave rouge comme on dit ailleurs), mais pas du tout… C’est très certainement le fait de braiser les racines rouges qui donne cette couleur moins appétissante.

Par contre, je pense que ce rôtissage en change aussi le goût typique que je n’aime pas spécialement. On retrouve quand même le goût de la racine rouge, mais pas son côté un peu écoeurant. Du coup, j’ai beaucoup aimé !

Braiser une vingtaine de minutes avec un peu d’huile
– 3 racines rouges cuites détaillées en lamelles
– 1 oignon en lamelles

Faire cuire
– 2.5 l de bouillon de légumes
– 5 pommes de terre en dés

Ajouter
– les racines rouges et l’oigon
– 100 gr de chou frisé coupé finement
– 100 gr de poireaux en fines rondelles
– 3 gousses d’ail
– sel, poivre selon les goûts

Laisser cuire 15 min

Servir avec un peu de
– crème acidulée