Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Bûche noix de coco et chocolat 14 février 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 11:02

Pour Noël, j’ai réalisé une bûche noix de coco et chocolat.

J’ai tellement tardé à partager ce dessert que je ne sais plus trop où j’ai trouvé les recettes, si ce n’est que c’est sur le blog de Lilou. Mais si je me souviens bien, j’ai fait un mélange de plusieurs de ses délicieuses idées.

En photo, ce sont des mini-bûches que j’ai réalisées dans des petits moules en silicone avec les « restes » des deux grandes bûches que j’ai faites. Nous nous sommes sacrifiés pour goûter cet essai en avant-première…

Ma fille qui adore les Bounty a été tout à fait conquise par cette bûche ! Et c’est vrai que j’ai beaucoup aimé également, même sans le glaçage (je n’en ai pas réalisé à Noël à cause des contraintes techniques et de temps, et c’était également délicieux).

Préparer tout d’abord un insert de crémeux au chocolat

Battre en mousse
– 50 gr de jaune d’oeuf
– 25 gr de sucre

Porter à ébullition
– 1.5 dl de lait
– 1.5 dl de crème

Verser en remuant sur les oeufs, remettre dans la casserole et cuire au nappage à feu doux

Ajouter en 3 fois et bien mélanger
– 110 gr de chocolat fondu

Laisser refroidir, couler en insert et laisser prendre au congélateur

Confectionner ensuite la mousse à la noix de coco

Faire chauffer et ôter du feu
– 2 dl de lait de coco
– 60 gr de sucre

Ajouter avant de laisser refroidir
– 4 feuilles de gélatine au préalable trempées dans de l’eau froide
– 60 gr de noix de coco râpée

Incorporer
– 2 dl de crème chantilly

Mettre la mousse de noix de coco dans le moule, y inclure l’insert au chocolat et remettre le tout au congélateur

Ajouter tout de suite ou plus tard la dacquoise à la noix de coco

Mélanger
– 20 gr d’amandes moulues
– 50 gr de noix de coco
– 75 gr de sucre glace

Battre en neige
– 75 gr de blanc d’oeuf

Serrer avec
– 25 gr de sucre

Mélanger délicatement la meringue et la noix de coco-amandes

Etaler sur 5 mm d’épaisseur sur du papier sulfurisé
Cuire 15-20 min à 180°C

Sortir du congélateur et démouler la bûche 8h avant de servir, réaliser le glaçage au chocolat et laisser dégeler au frigo

Faire bouillir
– 100 gr d’eau
– 170 gr de sucre
– 75 gr de cacao
– 90 gr de crème

Ajouter
– 5 feuilles de gélatine au préalable trempées dans de l’eau froide

Laisser refroidir jusqu’à ce que le glaçage soit assez épais pour recouvrir la bûche

Publicités
 

Omelette norvégienne 30 janvier 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 21:43

Voici un dessert nouvellement testé que j’ai même déjà refait avant de prendre le temps d’en parler ! La seule chose à changer à mon premier essai est la glace aux noisettes qui n’était pas aussi onctueuse que celle au chocolat. C’était embêtant parce qu’il a fallu la laisser fondre un peu au lieu de pouvoir déguster tout ensemble. Je l’ai remplacée par de la glace vanille la fois suivante et c’était parfait.

Ce dessert se prépare plusieurs jours (ou même semaines !) à l’avance, ce qui présente un avantage non négligeable. Il suffit de sortir cette omelette norvégienne quelques minutes avant de la servir et de la flamber. Même la meringue italienne déjà grillée supporte très bien le congélateur. J’étais un peu sceptique, mais je peux le confirmer.

J’ai par contre oublié de faire une photo quand elle était entière, c’est dommage parce que même si la poche à douille n’est pas mon outil de prédilection, la meringue italienne dorée donne un très joli aspect à ce dessert.

J’ai ici utilisé mon moule à bûche et j’ai donc monté les couches « à l’envers », mais on peut tout à fait prendre n’importe quel récipient chemisé de papier cellophane, de papier sulfurisé ou de rhodoïd pour faciliter le démoulage, à l’endroit ou à l’envers.

Je mets ici la recette avec la glace vanille qui n’est pas sur la photo, mais bien plus adaptée à ce dessert que celle aux noisettes.

Commencer par préparer la glace au chocolat qui tue

Faire chauffer
– 3.5 dl de lait
– 1.5 dl de crème
– 40 gr de sucre

Ajouter et bien remuer pour faire fondre
– 150 gr de chocolat noir en morceaux

Battre en mousse
– 6 jaunes d’oeufs
– 40 gr de sucre

Verser le mélange lait-crème-chocolat sur les oeufs sans cesser de fouetter
Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer à feu doux quelques minutes jusqu’au nappage

Laisser refroidir et mettre dans la sorbetière pour une demi-heure avec
– 6 meringues émiettées

Mettre dans le moule et laisser prendre au congélateur quelques heures

Plus tard, préparer la glace à la vanille

Faire chauffer
– 3.75 dl de crème
– extrait de vanille ou une gousse à retirer après

Battre en mousse
– 3 jaunes d’oeufs
– 75 gr de sucre

Verser la crème sur les oeufs sans cesser de fouetter
Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer à feu doux quelques minutes jusqu’au nappage

Laisser refroidir et mettre dans la sorbetière pour une demi-heure avec
– 6 meringues émiettées

Mettre dans le moule et laisser prendre au congélateur quelques heures

On peut mettre tout de suite une plaque de génoise cacao et noisettes de Lilou ou l’ajouter plus tard

Monter en neige
– 2 blancs d’oeuf

Serrer avec
– 60 gr de sucre

Battre moins vite et ajouter
– 4 jaunes d’oeuf

Puis ajouter rapidement (mais en battant lentement)
– 15 gr de farine
– 10 gr de cacao
– 35 gr de noisettes moulues

Finir de mélanger à la spatule pour que les blancs ne retombent pas.
Etaler sur un papier sulfurisé et cuire 8 min à 200°C

Quand la glace a bien pris, la démouler et la réserver au congélateur le temps de préparer une meringue italienne

Monter en neige
– 3 blancs d’oeuf

Serrer avec
– 37.5 gr de sucre

Cuire au petit boulé (117°C)
– 135 gr de sucre
– 43 gr d’eau

Verser sur la meringue en fouettant et continuer de fouetter jusqu’au refroidissement

Sortir la glace et la décorer de meringue avec une poche à douille en prenant soin de bien tout recouvrir

Griller la meringue avec un chalumeau et remettre au congélateur même plusieurs jours

Dix minutes avant de servir, sortir l’omelette norvégienne puis la flamber avec du rhum ou un autre alcool fort

 

Biscuits vitraux 21 janvier 2018

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 08:35

Voici des biscuits réalisés comme collation pour un groupe de bricolage qui ce jour-là travaillait autour du thème des vitraux.

Je dois avouer que ce ne sont pas mes biscuits préférés, mais ils ont souvent beaucoup de succès auprès des enfants !

Préparer une pâte à biscuits assez « neutre », de type milanais, ou alors cette recette très bonne que je fais désormais régulièrement.

Découper les biscuits à l’emporte-pièce en évidant le centre avec un emporte-pièce plus petit

Dans le trou des biscuits, y mettre un peu de bonbons transparents grossièrement cassés

Cuire quelques minutes au four selon la recette, en général 7-9 min à 180°C

Laisser refroidir pour que les bonbons durcissent avant de décoller du papier sulfurisé

 

Gâteau poule 19 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 09:50

Cette semaine, je vais faire dans les publications courtes…

Voici un gâteau que j’ai bien aimé réaliser la semaine dernière. Il est tout simple parce que demandé au dernier moment dans un emploi du temps déjà bien rempli.

Ce sont deux cakes, un citron et un chocolat, superposés. Ils sont recouverts de massepain et j’ai utilisé du colorant en poudre passé à la main et au pinceau. Ca rend le reste de la décoration plus risquée parce que la moindre goutte d’eau ne pardonne pas, donc il n’y a plus droit à l’erreur, mais j’aime bien l’aspect velouté que ça donne.

 

Gâteau dia de los muertos 14 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 10:41

Hier, nous avons profité du temps tout pourri pour aller voir Coco au cinéma. C’était un très beau film, tant sur le fond que sur la forme. Schtroumpf, sous sa carapace rien-ne-m’atteint, était très chou en me demandant à la fin « tu as aussi pleuré ? ». Et oui, j’avoue, j’ai dû regarder en l’air le temps que l’eau rentre à nouveau dans mes yeux…

Bref, tout ça m’a fait penser que j’avais justement fait un gâteau il y a quelques semaines sur le thème du dia de los muertos, la fête des morts mexicaines.

Je regrette juste d’être partie sur une teinte bleue pour le massepain, alors que je sais que c’est une couleur qui ne rend pas aussi bien qu’avec de la pâte à sucre.

C’est une tourte aux carottes puisqu’il fallait un gâteau sans lactose, ni gluten. Avec cette recette ne contenant ni produit laitier, ni farine (mais de la Maïzena), je n’ai même pas dû utiliser d’aliment de substitution.

 

Bûche façon pouding chômeur 5 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 06:53

Pour clore un repas canadien, j’ai assez vite eu l’idée de revoir la recette, assez bourrative bien que délicieuse, du pouding chômeur sous forme de bûche.

Je suis assez fière de moi puisque c’est la première recette de bûche que j’ai « inventée », même si j’ai bien sûr repris des morceaux de différentes recettes pour les assembler.

Par contre, le pouding chômeur traditionnel m’aurait pris au moins dix minutes à préparer… Là, je n’ai pas compté combien de temps il m’a fallu pour toutes les différentes étapes. Mais le résultat en valait la peine !

Je mets les liens qui m’ont inspirée, même si j’ai modifié certaines recettes, notamment parce que je ne sais pas comment on trouve la gélatine au Québec, mais visiblement pas sous la même forme que chez nous. Je suis partie sur une mousse à l’érable, une gelée à l’érable et la « génoise » du pouding chômeur que j’avais déjà fait.

J’avais envie d’apporter une touche de croquant, mais je ne savais pas trop comment l’intégrer dans la bûche. J’ai finalement choisi de réaliser des tuiles (mes premières… et non sans rencontrer quelques tuiles d’ailleurs…). Par contre, je ne retrouve plus la recette dégottée. J’ai également ajouté un petit peu de crème au siphon.

Gelée au sirop d’érable

Porter à ébullition quelques minutes
– 1.5 dl d’eau
– 1.5 dl de sirop d’érable
– 1 pointe de couteau de cannelle
– de l’agar-agar selon le dosage du paquet (ou ajouter de la gélatine animale ramollie après avoir ôter du feu l’eau et le sirop d’érable)

Réaliser un insert dans le fond du moule à bûche, avec un cellophane, ça sera plus facile à démouler.
Laisser prendre au congélateur
Eventuellement verser le reste de la préparation sur du papier sulfurisé dans une assiette par exemple, ça permet de découper de la déco par la suite. Je l’ai aussi laissé au congélateur et sorti en même temps que la bûche la veille.

Génoise

Battre en crème
– 1/4 de tasse de beurre

Ajouter
– 1 tasse de sucre

Ajouter en alternance
– 1 tasse de lait
– 1.5 tasse de farine + 1 cc de poudre à lever

Etaler sur un papier sulfurisé et cuire environ 30 min à 160°C (à surveiller)

Une fois refroidi, découper un petit peu plus petit que le moule

Mousse au sirop d’érable

Battre
– 150 gr de sirop d’érable
– 4 jaunes d’oeuf

Porter à ébullition
– 2 dl de lait

Verser le lait bouillant sur les oeufs en fouettant
Remettre dans la casserole et cuire au nappage

Ôter du feu, ajouter
– 4 feuilles de gélatine ramollies dans de l’eau froide

Laisser tiédir

Incorporer
– 2 dl de crème fouettée

Ôter l’insert du moule à bûche, le chemiser (papier sulfurisé, tapis en silicone, rhodoïd,…)

Y verser la mousse au sirop d’érable en en gardant un peu de côté
Mettre l’insert sur la mousse
Mettre la génoise
Remplir les trous avec la mousse restante
Laisser prendre au congélateur plusieurs heures
Sortir du congélateur huit heures avant et démouler encore congelé

Tuiles au sirop d’érable

Mélanger
– 80 gr de cassonade
– 60 gr de farine
– 120 gr de sirop d’érable
– 90 gr de beurre

Déposer des petits tas (pas plus d’une demi-cuillère à café sous peine de se retrouver avec des tuiles géantes) sur du papier sulfurisé
Cuire quelques minutes (environ 4-5) à 220°C, bien surveiller
Laisser refroidir quelques instants et mettre sur un rouleau à pâtisserie pour leur donner la forme

Pour le temps de cuisson et le temps de refroidissement, l’expérience aide au fur et à mesure des plaques… Si on les décolle trop chaudes, elles se déchirent, trop froides, elles ne prennent plus la forme…

Crème émulsionnée au sirop d’érable

Verser dans le siphon
– 2 dl de crème
– 1 cs de sirop d’érable (ou plus selon les goûts)

Ajouter la cartouche de gaz et bien secouer

 

Fondant au chocolat 4 décembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 09:38

C’est Schtroumpfette qui a repéré ce fondant au chocolat alors que je feuilletais un ancien numéro du Menu et qui l’a réalisée toute seule (y compris le rangement). Sans trop de surprise, au vu des ingrédients, il n’en est rien resté ! Il était croustillant comme il faut à l’extérieur et délicieusement moelleux à l’intérieur.

Vu la simplicité de la recette, il serait dommage de s’en priver, et même de ne pas doubler directement les quantités…

Dans une assez grande casserole, faire fondre
– 125 gr de beurre
– 150 gr de chocolat noir

Ôter du feu

Ajouter et mélanger
– 1 sachet de sucre vanillé
– 150 gr de sucre
– 50 gr de noisettes moulues

Ajouter et mélanger encore
– 3 jaunes d’oeufs
– 2 cs de farine

Incorporer délicatement
– 3 blancs d’oeufs montés en neige

Cuire 30 min à 180°C

Laisser refroidir et saupoudrer avec
– un peu de cacao