Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Gâteau cheval 27 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Gâteaux rigolos — Grande Schtroumpfette @ 08:04

Ce gâteau cheval était pour une petite fan. Je n’ai d’ailleurs jamais compris l’engouement d’une bonne partie des filles autour de leurs 10 ans pour les chevaux…

J’avais la photo du cheval et j’ai essayé au mieux de reproduire sa robe noire, la tache blanche sur le front et le rose aux babines.

Pour que l’oeil ressorte quand même un peu dans tout ce noir, je l’ai passé au colorant gel qui devrait lui garder un aspect brillant.

Pour gâcher le moins possible de gâteau en découpes, j’ai à nouveau fabriqué un moule en alu. J’aurais néanmoins dû accentuer un peu les oreilles. En mettant la crinière sur la tête, les oreilles ont un peu disparu.

Le gâteau est au chocolat (avec pépites bien sûr !) et le décor en pâte à sucre, à l’exception des deux anneaux de la bride que j’ai fabriqués avec un petit fil.

J’étais quand même assez contente du résultat.

 

Macarons au thé matcha 28 juillet 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 16:20

En cherchant des idées de macarons chez Lilou, je suis tombée sur ces macarons au thé matcha parfaits pour utiliser un peu la boîte que j’ai.

J’ai cette fois-ci repris la recette telle quelle. C’est une ganache très simple à préparer.

C’était très bon, même si à côté des macarons au chocolat ou au mojito, ils faisaient un peu pâle figure !

Porter à ébullition
– 100 gr de crème
– 40 gr de miel

Ajouter, et laisser infuser 30 min
– 2 cc de thé matcha

Filter et chauffer à nouveau la crème

Verser sur
– 200 gr de chocolat blanc en morceaux

Laisser prendre avant de garnir les coques

 

Macarons au Torino 22 juillet 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 10:27

J’avais déjà fait des macarons au Torino, mais je profite d’en avoir refait pour mettre la recette.

Je vais aussi mettre la recette que j’ai utilisée cette fois pour les macarons à proprement parler. Ca faisait tellement longtemps que je n’en avais plus fait que je n’étais plus trop sûre de la recette qui me convenait. J’ai donc essayé celle de Christophe Felder que Lilou détaille sur son blog. Je ne mets ici qu’une recette succincte (Lilou a fait un pas à pas très utile si on débute), surtout pour que je m’en souvienne la prochaine fois parce que j’avais rarement réussi aussi bien les macarons !

Pour les macarons

Deux-trois jours avant, séparer les blancs (environ 160 gr) et les mettre filmés au frigo

Préparer le tant pour tant en passant au mixer avant de passer au tamis
– 200 gr de sucre glace
– 200 gr d’amandes mondées en poudre

Monter en neige
– 75 gr de blanc d’oeufs

En même temps, faire un sirop à 118°C avec
– 200 gr de sucre
– 50 gr d’eau

Verser, contre le bord du récipient, le sirop sur les blancs en neige tout en fouettant
Battre jusqu’au refroidissement de la meringue

Mélanger
– le tant pour tant
– 75 gr de blanc d’oeufs
– éventuellement le colorant (gel ou poudre)

Ajouter en deux ou trois fois la meringue et macaroner jusqu’à la bonne consistance

Cuire 14 min à 140°C (à voir selon le four, Lilou les cuit par exemple 3 min de plus) sur deux plaques superposées.

Pour la ganache

Faire bouillir
– 100 gr de crème

Hors du feu, ajouter
– 200 gr de Torino en morceaux

Laisser refroidir avant de garnir les coques

 

Macarons Mojito 19 juillet 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 16:58

Les vacances des enfants ne m’aident pas à passer par ici. Mais la semaine passée, j’étais motivée à refaire des macarons (ce qui ne m’a pas non plus aidée à trouver du temps pour internet…). Ca fait tellement longtemps que je n’en avais pas fait que j’avais oublié comme c’était long, d’autant que j’en ai fait directement trois sortes. Mais au moins les compliments valaient bien le temps passé à la cuisine !

J’avais envie d’une idée un peu originale et je savais que je trouverais mon bonheur chez Lilou. Je n’ai pas été déçue et ai vite craqué sur le fourrage façon Mojito.

J’ai pris sa recette de base que j’ai un peu modifiée en ayant vu ci et là deux idées qui m’ont bien plu : un petit morceau de citron vert et de la gelée de rhum. La gelée de rhum permettait également de facilement laisser de côtés quelques macarons pour les enfants.

J’ai également trouvé qu’en laissant infuser la menthe dans la crème, le goût n’était pas assez présent et masqué par celui du chocolat blanc. J’ai donc écrasé des feuilles de menthe avec un peu de jus de citron vert dans le mortier. J’en ensuite filtré le résultat (peu appétissant il faut avouer… et d’où la couleur un peu verdâtre de ma ganache) et j’ai trouvé le résultat plus satisfaisant. A refaire, je pense que je laisserais infuser plusieurs heures ou même une nuit.

Pour la gelée au rhum

Faire tremper dans l’eau froide
– une feuille de gélatine

Porter à ébullition
– 75 gr de rhum

Ajouter la gélatine essorée, bien mélanger et verser dans un petit récipient
Laisser prendre au frigo et découper des petits morceaux

Pour la ganache

Faire bouillir
– 100 gr de crème

Ajouter et laisser infuser (si possible plusieurs heures)
– 15 feuilles de menthe grossièrement déchirées

Filtrer et remettre à chauffer, puis verser sur
– 150 gr de chocolat blanc en morceaux
– 1 cc de jus de citron vert

Laisser prendre au frigo

Pour le montage

A la poche à douille, mettre un peu de ganache sur une coque

Ajouter un petit morceau de suprême de citron vert et un bout de gelée

Recouvrir de ganache et refermer avec la deuxième coque

 

Пасха – Pashka 18 avril 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 09:21

Cette année, par hasard, la Pâque orthodoxe tombe en même temps que la nôtre. Ca tombait bien. J’ai donc, en conclusion d’un repas russe, servi le dessert orthodoxe de Pâques : un кули́ч (koulitch) et une Пасха (pashka).

J’avais déjà fait le premier qui est traditionnellement servi avec la seconde.

C’était une vraie réussite ! Les Schtroumpfs se sont même presque battus pour terminer les restes. C’est frais, et simple à réaliser.

Comme je n’ai, bien sûr, pas le moule spécifique à pashka, j’ai bidouillé avec la mousseline qui me sert à filtrer le jus des fruits quand je fais de la gelée et un pot. L’idéal aurait été d’utiliser un chinois pour obtenir la forme conique voulue. Il faut prévoir assez de place pour l’excédent de liquide même si j’avais déjà mis le fromage frais à égoutter 24h avant et qu’il avait rendu beaucoup d’eau.

La veille mettre à égoutter dans une passoire fine
– 500 gr de blanc battu

Ajouter et battre
– 65 gr de beurre mou
– 265 gr de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé

Ajouter
– 2 jaunes d’oeuf
– 30 gr de crème fraîche
– 150 gr de crème montée en chantilly

Ajouter
– 40 gr de raisins secs
– 1 zeste de citron

Mettre dans un moule, un filtre à café, une mousseline, un chinois… N’importe quoi qui permette à la pashka de sécher pendant 3 jours en laissant le liquide s’écouler.

Mettre un poids de 500 gr au moins dessus

Laisser sécher pendant 2 ou 3 jours au frigo

Retourner, démouler et décorer avec
– des fruits confits

 

Tarte au sirop d’érable 29 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 08:09

Après un essai un peu mitigé de la tarte au sucre, j’ai voulu tester une autre spécialité québécoise, la tarte au sirop d’érable. Et c’était drôlement meilleur ! (Elle est ici servie avec glace au sirop d’érable et noix caramélisées)

Par contre, ça date, et je ne me souviens plus où j’ai trouvé la recette. Je me souviens juste en avoir mélangé plusieurs…

J’ai été surprise du vinaigre dans la pâte brisée, mais ça apportait un petit plus très discret bien sympa.

Pour une petite tarte d’environ 20 cm de diamètre

Mélanger
– 115 gr de farine
– 1/2 pincée de sel
– 50 gr de sucre

Sabler avec
– 150 gr de beurre en petits morceaux

Ajouter, mélanger et former une boule
– 1.5 cs d’eau
– 1 cs de vinaigre blanc

Abaisser, foncer le moule, piquer, puis garder au frais au moins 30 minutes

Préparer la garniture en mélangeant
– 1 oeuf
– 15 gr de farine

Ajouter
– 0.3 dl de crème
– 2.5 dl de sirop d’érable

Verser sur le fond de tarte

Cuire 30 bonnes minutes à 180°C

 

Fleur aux amandes 7 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 13:01

p1120117

J’adore tout ce qui est en pâte levée et quand j’ai vu en plus comme le résultat de ce gâteau-fleur aux amandes donnait bien, j’ai su que j’allais l’essayer sans faute !

C’est un peu longuet à faire, mais ça en jette. Par contre, je suis partagée sur la pâte elle-même : aux deux premières bouchées, nous l’avons trouvée un peu fade. Mais quand on a la bouche pleine de « glaçage » et de garniture, ça va beaucoup mieux. Je pense quand même que je mettrai plus de sucre dans la pâte la prochaine fois.

La recette préconise de la confiture d’abricots, mais j’ai de la gelée de coings du jardin et c’est celle-là que j’ai utilisé pour la farce, mais également pour le glaçage à la place de sucre glace et de jus de citron.

Préparer une pâte levée avec
– 450 gr de farine
– 1 cc de sel
– 30 gr de sucre (la prochaine fois j’en mettrai 50 gr)
– 70 gr de beurre mou
– de la levure sèche ou fraîche, quantité selon « posologie » par rapport à la farine
– 2 dl de lait
– 2 oeufs

Laisser lever 2h30 au frigo

Pendant ce temps préparer la garniture en mélangeant
– 50 gr de ricotta
– 100 gr d’amandes mondées moulues
– 50 gr de gelée de coing
– 2 cs de sucre glace
– 2 gouttes d’arôme d’amandes amères (Grand Schtroumpf aurait préféré que j’aie eu la main plus lourde)
(- 1-2 cs de crème pour détendre la masse si besoin)

Abaisser la pâte à 3 mm avec un peu de farine
Découper des disques de 9 cm de diamètre (la recette disait 38, je ne sais pas si j’y serais arrivée, j’en ai fait 27 parce que ça allait bien dans mon moule et il m’est resté un petit peu de pâte)

Avec une poche à douille, mettre l’équivalent d’une cuillère à café de farce au milieu de chaque cercle

Replier les cercles en deux, puis replier encore les extrémités pour obtenir une sorte de croissant « fermé »

Les disposer en fleur dans un moule à tarte de 24 cm beurré
J’ai commencé par le cercle extérieur en ne le mettant pas tout au bord de la plaque et j’ai bien fait parce qu’en cuisant, ça a tout rempli finalement

Laisser reposer encore 30 min
Cuire 25-30 min à 190°C

A la sortie du four, badigeonner de
– gelée de coings chauffée (pour qu’elle soit bien liquide et facile à mettre au pinceau)

 

Bûche chocolat et mousse caramel au beurre salé 13 janvier 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 09:05

p1110980

Voici la troisième et dernière bûche préparée pour les fêtes. J’ai fait un mélange de trois recettes différentes : la mousse au chocolat de la bûche de l’année dernière, la génoise noisettes-cacao de Lilou aussi testée l’année dernière et la mousse au caramel au beurre salé.

Mon idée était d’écrire « 2017 » en génoise au milieu de la bûche puisque c’était pour Nouvel An. Comme les chiffres étaient trop gros (ou la bûche trop étroite), j’ai mis le 20 dans une moitié et le 17 dans l’autre. J’ai rencontré deux problèmes. J’avais anticipé le premier, à savoir la friabilité de la génoise, mais qui est quand même bien meilleure que quelque chose plus pratique à la découpe. J’avais bien réfléchi pour que le 20 se lise dans le bon sens, mais j’ai eu un court-circuit au moment d’insérer la génoise pour former le 17…

Sinon, nous n’avons pas été très convaincus par la texture de la mousse au caramel au beurre salé, ce qui m’a beaucoup surprise. Jusqu’à ce que je recopie la recette pour la publier et réalise que j’avais mis 6 feuilles de gélatine au lieu de 6 gr comme je l’avais pourtant correctement recopié… On peut donc se fier à la recette originale !

Bref, si visuellement ce n’était pas une réussite, c’était tout de même un délicieux dessert !

Génoise noisettes-cacao

Battre en neige
– 2 blancs d’oeufs

Serrer avec
– 60 gr de sucre

Battre moins vite et ajouter
– 4 jaunes d’oeufs

Battre lentement et peu de temps en ajoutant
– 15 gr de farine
– 10 gr de cacao
– 35 gr de noisettes moulues

Terminer de mélanger à la spatule

Cuire 8 min à 200°C

Mousse au chocolat

Faire tremper
– 4 gr de gélatine

Faire fondre et laisser refroidir
– 160 gr de chocolat noir

Battre au ruban
– 35 gr de jaune d’oeuf (1 jaune d’un oeuf de taille moyenne)
– 20 gr de sucre

Battre en chantilly
– 2 dl de crème

Monter en meringue
– 30 gr de blanc d’oeuf (1 blanc d’un oeuf de taille moyenne)
– 40 gr de sucre

Faire fondre la gélatine dans une casserole

Mélanger le chocolat et le jaune d’oeuf-sucre
Ajouter la gélatine
Incorporer en alternance la meringue et la chantilly

Mousse au caramel au beurre salé

Faire tremper
– 6 gr de gélatine

Faire chauffer
– 1 dl de crème
– 1 pincée de fleur de sel

Faire caraméliser dans une autre casserole
– 100 gr de sucre
– 2 gouttes d’eau

Ajouter hors du feu en remuant
– 75 gr de beurre

Ajouter la crème chaude en remuant

Verser en remuant sur
– 2 jaunes d’oeufs battus en omelette

Remettre sur un feu doux jusqu’au nappage

Hors du feu, ajouter la gélatine, mélanger

Laisser tiédir et incorporer
– 2 dl de crème montée en chantilly

 

Bûche chocolat et poire 12 janvier 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 08:26

p1110955

Cette bûche a été choisie par Schtroumpfette dans le catalogue très appétissant de Lilou (et ici). Sans surprise, le résultat a eu un énorme succès !

Ces quantités m’ont permis de faire deux bûches d’environ 25 cm. D’ailleurs les deux photos ne proviennent pas de la même bûche. Et après le premier succès du caramel au beurre salé servi avec, j’en ai mis une (très) généreuse portion lors de la deuxième dégustation (celle en photo).

Comme il faut bloquer les préparations au congélateur, il est possible de prévoir la confection de cette bûche sur plusieurs jours. Ou alors sur un jour avec des périodes de deux à trois heures entre les étapes.

p1110936

Fond croustillant

Faire fondre à feu très doux ou au bain-marie
– 150 gr de chocolat praliné
Emietter et mélanger
– 75 gr de bricelets
Etaler entre deux papiers sulfurisés et laisser prendre avant de découper à la taille de la bûche
Le mettre sur la bûche en même temps que la mousse au chocolat (c’était toujours croustillant après la conservation au congélateur)

Compotée de poires

Faire tremper dans de l’eau froide
– 4 gr de gélatine

Faire caraméliser et cuire à feu doux 10 min
– 5 poires en petits dés
– 25 gr de beurre
– 1 gousse de vanille grattée
– 4 cs de sucre brun

Garder la moitié de la compote dans la casserole et mettre de côté le reste pour la mousse
Ajouter la gélatine ramollie
Mettre dans le moule à bûche de façon à former un insert et laisser prendre au congélateur

Mousse aux poires

Faire tremper dans de l’eau froide
– 4 gr de gélatine

Réchauffer et ajouter la gélatine ramollie
– la moitié de la compote de poires mise de côté

Mixer avec
– 2 cs de jus de poire (la compote avait assez de jus elle-même pour ne pas en rajouter)

Incorporer
– 1.5 dl de crème fouettée en chantilly

Oter l’insert de compote de poires du moule, mettre la mousse aux poires et rajouter dessus l’insert de compote
Le tout doit former un insert plus grand

Mousse au chocolat

Faire chauffer
– 80 gr de crème
– 15 gr de sirop d’érable

Verser la crème bouillante sur
– 50 gr de chocolat noir en morceaux
– 50 gr de chocolat au lait en morceaux

Laisser reposer 30 secondes et remuer, puis laisser tiédir

Ajouter et émulsionner avec un mixeur plongeur
– 15 gr de beurre mou

Incorporer
– 1.5 dl de crème fouettée en chantilly

Oter l’insert de compote de poires et mousse aux poires du moule, mettre la mousse au chocolat et rajouter dessus l’insert de compote
Fermer avec le fond croustillant et laisser définitivement prendre au congélateur

Démouler la bûche encore congelée et laisser dégeler la bûche au frigo huit heures avant de servir

Caramel au beurre salé à préparer le jour du service

Faire chauffer
– 1.5 dl de crème
– 2 pincées de fleur de sel

Dans une autre casserole, faire caraméliser
– 100 gr de sucre
– 2 gouttes d’eau

Ajouter
– 10 gr de beurre en morceaux

Puis ajouter la crème chaude
Laisser refroidir

 

Bûche aux trois chocolats 31 décembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs — Grande Schtroumpfette @ 11:27

p1110928

Pour le dessert de Noël, j’ai proposé aux Schtroumpfs et à Grand Schtroumpf plusieurs bûches très appétissantes de Lilou et nous avons procédé à un vote (la démocratie est visiblement une sorte de déformation congénitale chez nous…). Sans trop de surprise, c’est la trois chocolats qui a été élue presque à l’unanimité.

J’ai donc repris la recette de Lilou en l’adaptant un chouïa, surtout pour les ingrédients du fond croustillant. Avec ces quantités, j’ai pu faire deux bûches d’environ 25 cm de long. Par contre, c’était la deuxième fois que j’utilisais ce moule qui « revient » un peu pour donner une forme plus arrondie et même si c’était un peu plus réussi que la première fois, j’ai fait les inserts encore trop larges pour que ce soit vraiment joli.

Lilou explique si bien les différentes étapes que je me suis épargné les photos intermédiaires…

C’est pratique parce qu’on peut réaliser ce dessert plusieurs jours avant et le laisser tranquillement au congélateur. On peut même faire les différentes mousses sur plusieurs jours, mais là j’ai tout fait le même jour, espacé de quelques heures chaque fois le temps que les inserts prennent au congélateur.

Cette bûche a eu un énorme succès !

p1110932

Fond croustillant

Faire fondre à feu très doux ou au bain-marie
– 150 gr de chocolat praliné

Emietter et mélanger
– 75 gr de bricelets

Etaler entre deux papiers sulfurisés et laisser prendre avant de découper à la taille de la bûche
Le mettre sur la bûche en même temps que la mousse au chocolat blanc (c’était toujours croustillant après la conservation au congélateur)

Mousse au chocolat

A répéter avec le chocolat noir, puis le chocolat brun, et enfin le chocolat blanc
Bloquer au congélateur entre chaque étape

Faire fondre
– 150 gr de chocolat

Faire bouillir
– 20 gr de sucre
– 3 cs d’eau

Verser l’eau sucrée en fouettant sur
– 2 jaunes d’oeufs

Ajouter
– 5 gr de gélatine préalablement ramollie dans de l’eau froide

Ajouter le chocolat fondu

Incorporer
– 3 dl de crème fouettée en chantilly

Sortir la bûche huit heures avant la dégustation et la laisser dégeler au frigo