Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Coutumes gourmandes de Suisse, de Claudia Schnieper et Peter Jaray 23 octobre 2010

Filed under: Côté cuisine,Coin lecture,Divers — Grande Schtroumpfette @ 14:02

C’est le grand avantage du bibliobus, je profite d’y emprunter des livres que je n’aurais jamais lu sinon (d’ailleurs, je viens de payer un abonnement à Schtroumpfette et Schtroumpf pour ne pas à avoir à amputer mon propre quota !).

Le livre choisi ce mois-ci sur un coup de coeur (mais à la va-vite quand même en essayant de surveiller les schtroumpfs qui voulaient rentrer lire leurs trouvailles) est Coutumes gourmandes de Suisse. C’est un recueil de 23 pâtisseries de fête.

Chaque canton a son propre chapitre avec l’histoire culinaire de celui-ci et ensuite la recette d’une des spécialités cantonales. Le tout illustré de très belles aquarelles.

Dans ma liste des dégustations à venir : taillaule neuchâteloise, tuorta da nusch (tourte aux noix grisonne), thurgauer Apfeltorte et aargauer Rüeblitorte (tourte aux carottes).

 

Glaces, sorbets et granités, Stéphanie de Turckheim 22 octobre 2010

Filed under: Côté cuisine,Coin lecture,Divers — Grande Schtroumpfette @ 11:46

Un livre acheté un peu au hasard sans avoir eu la possibilité de le feuilleter. Et bien, j’en suis ravie et je le recommande !

Pour l’instant, toutes les recettes testées ont été de véritables succès.

Enfin, à part celle à la courgette… Bon, vous me direz qu’avec de la courgette en principal ingrédient, c’était déjà mal barré point de vue gustatif. Mais en plus, la texture était très bizarre, la glace s’est comme séparée. Pas sûr que je retente l’expérience, surtout qu’il y en a plein d’autres bien plus alléchantes qui n’attendent que d’être goûtées.

Les deux dernières : pistache (à tomber ! même sans la couleur verte chimique)

et figue

 

Steamer or not steamer 23 septembre 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 15:41

Ce matin, je suis allée à une démonstration et dégustation chez Zug pour un peu mieux connaître les avantages et désavantages du steamer.

Nous avions hésité à en installer un quand nous avons fait la cuisine il y a presque six ans et finalement, tout en aménageant la cuisine de façon à pouvoir facilement ajouter un steamer, on a gardé notre micro-ondes en attendant qu’il lâche. Mais il fonctionne toujours très bien…

Et bien après ces deux heures et demie passées avec la démonstratrice et d’autres futurs acheteurs, je me demande comment j’ai pu vivre sans steamer si longtemps ! Enfin, si, je sais, en me souvenant du prix…

Donc à réfléchir parce qu’il faudra aussi changer mes habitudes culinaires pour que ça vaille la peine. En tout cas, je suis contente d’avoir goûté les légumes cuits au steamer à midi. Les carottes étaient délicieuses sans aucun assaisonnement. Sans parler du filet mignon de veau cuit avec la sonde…

On peut tout faire dans le four-steamer combiné, notamment grâce aux nombreuses recettes préprogrammées. Même la confiture !

Ah non, vraiment, il va falloir que je convainque Grand Schtroumpf, mais il était déjà plutôt enthousiaste avant aujourd’hui. Et puis, je pourrais toujours vendre mes casseroles devenues pratiquement inutiles pour participer au financement.

 

Mon dernier gadget culinaire 6 août 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 07:17

J’avais louché sur ce genre de petit hachoir manuel lors de ma dernière réunion Tupperware, mais le prix exorbitant (une septantaine de francs) m’avait retenue.

Quand j’ai vu le même à trois détails près à la Migros pour moitié moins cher, je n’ai pas hésité !

Premier essai avec des oignons : le résultat est à la hauteur de mes espérances.

Trois oignons d’un coup, une dizaine de tractions sur la corde (on a un peu l’impression de démarrer la tondeuse à gazon) et c’est fini.

Reste plus qu’à lui trouver une place tout devant dans mes armoires déjà bien pleines d’autres gadgets culinaires (mais tous très utiles bien sûr !)…

 

MAP 10 juin 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 11:22


Les adeptes du do it yourself auront reconnu dans cette abréviation Machine A Pain.

C’est la grande mode. Nous avons acheté la notre il y a deux ans (ou trois, ma mémoire me joue de nouveau des tours). Sérieusement c’est super pratique. Pétrir en soi ne me pose pas de problème, au contraire, ça défoule et je suis sûre que c’est très conseillé pour le gras qui pendouille sous les bras. C’est juste que ça prend du temps et que quand on a les mains dans la pâte c’est difficile de s’en extraire rapidement pour « oui, ma chérie, tu as fait pipi, je viens t’aider », « aïe, ça va Schtroumpf, tu t’es pas fait trop mal ? ça saigne juste un peu », ou tout autre événement qui ne manque pas d’arriver quand je ne suis pas disponible.

Et puis, en plus on peut la programmer pour avoir du pain tout chaud à l’heure du réveil. Parce que faut pas rêver, je ne vais pas me lever à 3h pour pétrir.

Par contre, il faut avouer qu’obtenir le bon dosage en sel et sucre est assez difficile. La pain manque souvent un peu de goût. Et ça ne va pas aller en s’améliorant vu que cette semaine j’ai oublié la cuillère qui sert à doser sur le corps de chauffe. Elle ne va plus beaucoup servir maintenant…

Alors j’ai trouvé la solution : j’achète des mélanges de farine tout prêts. Il en existe plusieurs variétés genre tresse, aux graines de courges, aux graines, complet,… Hop le mélange de farine et l’eau et c’est parti. Par contre, comme la levure est déjà mélangée, on ne peut pas faire partir le programme en différé, faute de quoi la levure déjà mouillée ne serait plus efficace.

Et quand on est motivé, il suffit d’utiliser le programme de pétrissage, puis de sortir la pâte et de façonner une tresse qui cuira au four par exemple.

Il faut par contre éviter d’oublier de mettre l’hélice sinon on est bon pour plonger la main dans le mélange gluant et tenter de la remettre à tâtons.

On peut même faire de la confiture avec la machine, mais je ne suis pas tire-au-flanc à ce point.

En écrivant ce blog, je commence à me rendre compte que je me transforme en fée du logis finalement. Non ? Un petit peu quand même, si ?

 

Germoir à graines – apothéose 6 juin 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 21:11

Cette semaine ma cuisine s’est transformée en germoir géant. Parce que bien sûr, je ne sais pas faire dans la demi-mesure… C’était d’ailleurs pas beau à voir, mon alignée de bocaux archi pleins avec les germes qui ne demandaient qu’à s’échapper.

Bref, le résultat est là, donc apéro sur le thème des graines germées :

Baguette (complète ou non) ou concombre tartiné de cantadou nature ou aux herbes et agrémenté de germes d’alfalfa (ça fait plus classe que luzerne), de radis ou d’oignons.

Je garde l’idée sous le coude pour une prochaine fois, mais je me limiterai à une sorte à la fois et proposerai d’autres amuse-gueules en même temps. Et là, on va aller finir tout ce qu’il reste dans le frigo.

 

Yaourts 1 juin 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 08:22

Ces jours on a ressorti la yaourtière.

Généreusement offert pas une Jurassienne, cet engin doit dater des années 70 vu le super design du mode d’emploi, mais fonctionne toujours aussi bien. C’est tout con : mélanger un yaourt (acheté pour le premier, le dernier du lot ensuite) avec du lait. Appuyer sur l’unique bouton de la bête et laisser chauffer jusqu’à ce que ça s’éteigne. Ensuite laisser reposer (et éventuellement débrancher l’appareil) toute la nuit et mettre au frais le lendemain.

On peut même les aromatiser, mais je préfère les faire nature et ajouter des trucs après, c’est mon côté flemmard qui parle.

Ma parole, je dois avoir l’air un peu baba cool en fabriquant mes yaourts, en faisant pousser des graines, en récupérant l’eau de cuisine pour arroser les plantes ou encore en achetant des produits bio.

 

Germoir à graines – le truc à ne pas faire 30 mai 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 21:03

J’ai voulu tenter les germes de cresson. Je les ai mises dans de l’eau quelques heures, comme les autres graines. Sauf que quand j’ai regardé de nouveau, il y avait une sorte de gélatine autour de chaque graine…

J’ai essayé de rincer sans succès, il faudra maintenant que j’aille au compost me débarrasser de cette masse bizarre.

J’ai persisté et retenté directement mais sans les laisser tremper. Mais le résultat n’est pas très différent. Je les garde encore deux-trois jours et ensuite j’abandonne s’il n’y a pas du mieux.

 

Germoir à graines – round 5 16 mai 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 14:29


Les graines d’oignon ont bien germé, en presque deux semaines. Pour les manger autrement qu’avec de la salade, j’ai pensé faire des crêpes.

Avec les crêpes, je prépare toujours une farce au thon (thon-mayonnaise-sel-poivre-oignons). Cette fois-ci, je n’ai donc pas mis d’oignons et nous avons rajouté les germes par dessus ensuite. Le goût était moins prononcé qu’avec des « vrais » oignons, mais c’était sûrement dû à la petite quantité.

L’expérience était plutôt concluante tout de même.

 

Une autre façon d’apprécier la feta 15 mai 2010

Filed under: Côté cuisine,Divers — Grande Schtroumpfette @ 17:05

Le petit truc qui améliore une bonne grillade et que Grand Schtroumpf m’a fait découvrir, c’est la feta « grillée ».

Il suffit de prendre un morceau de feta, de le couper en deux dans le sens de l’épaisseur pour que ça cuise plus vite, de le parsemer de basilic (frais ou séché) et d’huile d’olive et de l’enfermer dans un papier d’alu. Ensuite la cuisson sur le grill fait fondre la feta qui en devient moins salé et dont la consistance ressemble à un yaourt bien ferme.

Ca prend deux minutes à préparer et c’est très bon, à mon goût, avec une tomate grillée ou de la salade verte.