Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Menu au sirop d’érable 29 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 08:10

J’ai récemment préparé un repas pour fêter, modestement, 49 ans de mariage. Cet anniversaire est associé au cèdre. Je dois bien avouer que ça ne m’inspirait pas plus que ça. Alors je me suis autorisée une petite incartade et ai pris un autre arbre : l’érable, qui se prête mieux à la cuisine !

Pour l’entrée-apéro, j’ai choisi trois petits amuse-bouches au sirop d’érable : des brochettes de crevettes et jambon cru au sirop d’érable, des mini-muffins au sirop d’érable et une salade endives et pommes au sirop d’érable.

En plat, je n’ai pas pris de risque et ai refait une recette que nous avions adorée : le filet mignon au sirop d’érable (j’ai juste mis plus de gousses d’ail que la première fois pour pouvoir les déguster confites après la cuisson).

p1120092

Pour le dessert, je suis partie sur une valeur sûre : la glace au sirop d’érable et noix caramélisées. Je l’ai accompagnée d’une tarte au sirop d’érable.

Cette tarte était bien différente de la tarte au sucre que j’avais essayée et qui ne nous avait pas convaincus. Celle au sirop d’érable était vraiment très bonne !

 

Anniversaire Pokemon – côté fourneaux 6 février 2017

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Gâteaux rigolos,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 11:05

La semaine dernière nous avons fêté les 9 ans de Schtroumpf. Une première fois avec les copains pour lesquels j’ai fait un gâteau rigolo et un apéro dînatoire pour la famille.

Schtroumpf a confirmé mes craintes et a choisi les Pokemon comme thème… Je n’étais pas très emballée, d’autant que j’apprécie moyennement le principe de la collection sans fin (et super chère). Mais je me suis quand même donné de la peine et j’ai feuilleté toute l’encyclopédie dédiée aux bestioles offerte à Schtroumpf à Noël pour me mettre dans l’ambiance (qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les copains, j’ai fait assez simplement un gâteau en forme de Pokeball. J’ai cuit un quatre-quarts chocolat dans deux moules en demi-sphère en mettant un petit ramequin à l’intérieur pour obtenir un creux (et ne pas gaspiller à la découpe). J’ai recouvert les deux moitiés de pâte à sucre après avoir mis un peu de pâte à tartiner comme colle. J’ai rempli la partie du bas et un peu plus de Smarties, j’ai mis la partie supérieure dessus et fait les raccords. Le résultat est sympa sans être top, mais les copains ont été super impressionnés et ravis à la découpe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour l’apéro dînatoire, plutôt que de « déguiser » la nourriture, je suis partie sur l’idée de cuisiner ces créatures. Comme je n’étais pas la seule ignare en matière de Pokemon à participer à l’apéro dînatoire, je me suis dit qu’une petite illustration du menu aiderait à la compréhension.

Le seul essai culinaire salé du jour était les sablés au Chlorobulle (sablés à l’ail des ours). Sinon, j’avais fait un Poussifeu aux agrumes (salade de poulet aux agrumes et pousses), des Togepi farcis (oeufs mimosa), des croquettes de Flingouste (shrimp cakes) et des petits gâteaux au Bulbizarre (gâteaux bernois aux oignons).

Pour le dessert des adultes, je suis partie sur une bûche à tête de Pokeball. J’ai donc pris comme base la recette du bavarois framboise-vanille de Lilou. Je l’ai fait avec des mûres puisque j’en avais au congélateur et le résultat était pas mal pour les couleurs. J’ai inséré une fine couche de génoise au chocolat. Ca aurait encore mieux été si je n’avais pas oublié de sortir la bûche du congélateur… Du coup, je ne l’ai laissé que deux heures à température ambiante et les mousses n’ont pas eu le temps de bien adhérer et ramollir la génoise, d’où quelques petits soucis d’écrasement à la découpe.

Mine de rien le thème était approprié : grâce à un ami qui joue à Pokemon Go, nous avons vu qu’il y en avait eu un qui sautillait sur la table durant tout l’apéro. Si c’est pas génial ! N’empêche que les enfants présents ont adoré.

 

Menu aux petits oignons 6 décembre 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 18:21

p1110890

Je cherchais une recette pour mon repas de vendredi soir la semaine dernière quand j’ai regardé l’émission Al Dente où le menu était à base d’oignons. C’était parfait alors que lundi c’était le Zibelemärit de Berne (marché aux oignons) où j’ai justement été faire quelques emplettes…

En apéro-entrée (à côté d’un peu de saucisse sèche à l’ail et de quelques carottes multicolores en bâtonnets), j’ai fait de la soupe à l’oignon ainsi que le traditionnel gâteau aux oignons bernois en petit format (ainsi qu’une version seulement au fromage).

p1110889

En plat principal, j’ai tenté le pulled pork ou porc effiloché. J’ai profité d’avoir des invités pour une fois le vendredi soir puisque ça me permettait de respecter les 10 heures de cuisson sans me lever au milieu de la nuit.

Pulled pork

Piler au mortier
– 2 cs de sel des Alpes
– 4 cc de cumin
– 1 cc de piment en flocon
– 2 cc de poivre noir

Mélanger avec
– 4 cc de sucre glace
– 4 cc de sucre brun
– 3 cs de paprika
– 2 zestes de citron
– 3 gousses d’ail hachées (j’ai mis de l’ail frais au lieu de l’ail séché préconisé)
– 4 cs de moutarde

Bien tartiner, emballer dans du cellophane et laisser 24h au frigo
– 1-1.2 kg de viande porc (J’ai préféré prendre un morceau un peu plus maigre que le cou, du quasi, j’ai moins fait réduire la sauce pour bien imbiber le mélange pâtes-viande-oignons.)

Mettre la viande sur une grille

Mettre dans une lèche-frite en dessous
– 2.5 dl de jus d’ananas
– 2.5 dl de bouillon de boeuf
La quantité de liquide est largement sous-estimée par contre… Comme je n’avais pas acheté plus de jus d’ananas, j’ai allongé le « jus » avec de l’eau et du jus de pomme, plusieurs fois au cours des heures.

Faire cuire 10h à 130°C, arroser toutes les heures
Arrêter le four et laisser reposer encore 1h

Pour la sauce, saisir en remuant
– 4 oignons rouges en quartier
– 2 cs d’huile d’olive

Caraméliser avec
– 1 cs de cassonade

Ajouter et laisser réduire un peu
– 0.5 dl de vin blanc
– 0.5 dl d’eau
– le jus de la viande qui reste dans la lèche-frite
– sel, poivre

Effilocher la viande avec deux fourchettes
Mélanger avec des pâtes et les oignons et la sauce

Je n’ai (heureusement ?) pas trouvé de recette sucrée aux oignons pour le dessert pour lequel je n’ai pas de photo. Mais le résultat a été élu à l’unanimité dessert du siècle alors qu’il est parti de mon incapacité à me décider ! J’ai fait de la glace vanille et je voulais la servir avec la sauce au caramel et cacahuètes que je venais de repérer. Grand Schtroumpf préférait une plus classique coupe Danemark. Comme nous sommes plutôt des gens de compromis (et surtout parce que je ne réussis que très rarement le caramel…), j’ai opté pour les deux sauces. Pour une fois, je n’ai pas (trop…) raté le caramel et nous avons mangé la glace nappée de sauce au caramel et de chocolat. Une tuerie qui rappelle les Snickers glacés !

Sauce caramel aux cacahuètes

Caraméliser
– 4 cs d’eau
– 200 gr de sucre

Ajouter et laisser mijoter 3 min jusqu’à dissolution
– 2.5 dl de crème

Ôter du feu et ajouter
– 100 gr cacahuètes grillées et salées

 

Menu à la courge 3 novembre 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 09:45

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme j’aime cuisiner de saison, des trucs un peu bizarres et que je me suis prise au jeu des menus à thème, mon entourage n’allait pas échapper bien longtemps à un menu à base de courge !

J’en ai profité pour essayer quatre courges différentes (je n’ai finalement pas utilisé la red curry cette fois-là).

En apéro : chips de courge butternut et mousse à la courge muscade et au curry au siphon
En entrée : velouté de courge green delicious et origan rissolé
En plat : pommes duchesses à la courge muscade et rumsteak avec sauce à l’ail rôti et cognac
En dessert : poke cake à la courge pum-ke-mon (mes Schtroumpfs dans leur phase Pokemon ont apprécié le jeu de mot !)

Pour une question de lisibilité, je publie les recettes séparément.

En bonus, le magnifique temps automnal qui a accompagné le repas.

img_4872

 

Apéro vache 17 octobre 2016

Filed under: Apéro - amuse-gueule,Côté cuisine,Gâteaux rigolos,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 10:57

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la première fois, nous avons fait l’anniversaire avec les copines de Schtroumpfette à l’extérieur (je crois que j’ai fait une overdose d’organisation cet été avec les vacances !), du coup nous n’avons pas vraiment cherché un thème comme chaque année.

Donc un peu à la dernière minute, pour l’apéro dînatoire en famille, j’ai choisi comme fil rouge les produits de la vache. Plutôt fastoche et en plus, ça m’a permis de représenter son doudou pour le gâteau.

Côté salé, il y avait des tartelettes aux tomates avec de la pâte feuilletée maison pleine de beurre, des flans aux tomates cerises avec du séré , du fromage frais et du lait, des bricelets à la crème (avec pavot ou cumin ou oignons), des gougères au fromage fournis par une amie et enfin de la soupe à l’ail des ours avec de la viande séchée.

Côté dessert, un gâteau au citron et à l’orange (avec de la crème) et, j’ai oublié de faire des photos, mais encore des mousses au chocolat (à la crème encore) de la même amie et un gâteau vaudois à la crème double.

La seule de ces recettes inédites était le flan aux tomates cerises qui a beaucoup plu (on en a d’ailleurs refait un grand pour un repas complet la semaine suivante) :

Mélanger
– 60 gr de fromage frais aux herbes (Philadephia par exemple)
– 125 gr de séré

Incorporer
– 4 oeufs

Ajouter et mélanger
– 2 dl de lait
– 1 cs de farine
– 2-3 cs de basilic haché (je n’avais que du basilic séché et du coup, il a flotté au-dessus de la masse…)
– 4 cs de Gruyère râpé
– 1/2 cc de sel
– poivre

Verser dans des verrines ou un grand plat

Garnir avec
– 300 gr de tomates cerises coupées en deux ou en quatre

Cuire 25-30 min à 180°C et servir chaud

 

Repas canadien bis 8 août 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 20:35

Voilà un petit repas tout simple que j’ai concocté grâce à un livre de cuisine que je me suis offert au Québec, à ce que nous avons ramené et à ce que j’avais déjà testé.

En apéro, cretons et tartinade de truite fumée qui ressemble furieusement à la mousse de bondelle fumée que je fais et qui est tout autant bonne (truite fumée, Philadelphia, oignon de printemps dont une partie pour la déco et poivre de Cayenne).

P1110609

Peu avant notre retour, nous sommes allés magasiner à la Tuque et je n’ai pas pu résister à rapporter les ingrédients pour faire une poutine parce que, contrairement à ce que je pensais, j’ai beaucoup aimé en manger. Pour l’occasion, j’ai pris de la sauce toute prête, mais surtout du fromage en grains introuvable ici. J’ai ensuite fait des frites (au four faute de friteuse et vu qu’elles n’ont pas besoin d’être croustillantes…), mis le fromage en grains dessus et arrosé le tout de la sauce réchauffée.

Je l’ai accompagnée d’une salade César qu’on trouvait partout. Ici les ingrédients (laitue, poulet, fromage râpé et bacon grillé et haché) sont de la région (y compris les croûtons oubliés sur la cuisinière…).

P1110610

En dessert, j’ai trouvé parfait pour la saison les pêches grillées au sirop d’érable (fraîchement importé), accompagnées d’une glace vanille maison. Il suffit de peler les pêches (jaunes et blanches ici), de les griller (au grill ou au four comme ici) 6-7 minutes côté bombé en haut, puis de les retourner et de les arroser d’un peu de sirop d’érable avant de les remettre quelques minutes à cuire. Arroser généreusement le tout de sirop d’érable au moment de servir. C’était délicieux et pas trop lourd !

P1110611

 

Menu au gril 12 juillet 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 17:07

Dès la fin de l’hiver (même quand l’été n’arrive pas comme cette année), quand je demande à Grand Schtroumpf s’il a une idée de repas pour des invités, il me répond invariablement « des grillades ». Parce qu’il aime ça et parce qu’il pense, à tort comme beaucoup de responsables de barbecue, que ça me donne moins de travail puisqu’il grille… Cette fois-ci, je l’ai pris au mot et ai concocté un repas entièrement fait au gril, de l’entrée au dessert. Et c’est vrai que j’ai eu l’impression de moins cuisiner !

Chez nous, les grillades se font au charbon de bois. Comme il y avait plusieurs cuissons échelonnées, nous avons dû nous servir d’un deuxième gril d’appoint, également au charbon de bois. J’ai préparé un planning avec modes, températures et temps de cuisson. Par contre, nous avons une cheminée de jardin classique qui ne se prête pas tout à fait à tout ce que nous avons tenté. Un grill à chaleur indirecte ou au moins à couvercle aurait été plus adapté.

Pour des questions pratiques et pour avoir assez de braises assez longtemps, nous avons choisi un apéro simple.

P1110233

En entrée, nous avons essayé pour la première fois la planche de fumage en cèdre pour y cuire un filet de poisson, accompagné d’une sauce au yogourt et au radis. La recette proposait cette recette avec du saumon, mais j’ai préféré la faire avec de la truite saumonée, délicate, locale et surtout moins épaisse. J’ai trouvé ça très bon, mais les planches de cèdre ont tout juste résisté bien que je les ai laisses tremper près de deux heures…

Préparer une marinade pour badigeonner le poisson
– 2 gousses d’ail et 2 cc de sel au mortier
– 1 zeste d’orange
– 4 cs de sauce soja
– 1 cc de miel

Servir avec une sauce aux radis
– 1 échalote émincée
– 1/2 bouquet d’aneth
– 2 bottes de radis finement tranchés
– 200 gr yogourt
– 1 gousse d’ail pressée
– sel, poivre

P1110234

La viande était un rumsteak de boeuf, servi avec du beurre à l’ail ou à l’ail des ours. Côté garniture, nous avons fait des patates au romarin et de plus traditionnels maïs et tomates. Malgré près de 45 minutes de cuisson, j’ai dû terminer la cuisson encore quelques minutes au four à vapeur.

Découper des tranches dans des grosses pommes de terre, mais sans les détacher. Les assaisonner avec de l’huile d’olive et du romarin haché avant la cuisson et avec un peu de fleur de sel au moment de servir.

P1110235

Pour le dessert, j’ai fait une petite entorse et ai préparé un sorbet à la noix de coco (150 gr de sucre et 150 gr d’eau à ébullition, laisser refroidir, puis ajouter 2.5 dl de lait de coco et 1 cs de jus de citron vert) en accompagnement de l’ananas grillé.

Pour l’ananas, je l’ai simplement tartiné de miel et d’un peu de poivre de Cayenne. Pour des raisons pratiques, nous avons cuit l’ananas en profitant des braises du poisson et je l’ai réchauffé brièvement à la vapeur avant de le servir.