Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Menu dégustation de fromages suisses 6 juin 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 09:14

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me prends de plus en plus souvent au jeu des menus axés autour d’un thème. Jusqu’ici, c’est surtout un pays ou un thème d’anniversaire qui a constitué le fil rouge du repas.

Cette fois-ci, toujours après avoir proposé sans succès les légumes bizarres à Grand Schtroumpf et aux Schtroumpfs…, j’ai opté pour les fromages suisses. Je partais d’abord sur un repas classique avec trois ou quatre petites choses en entrée-apéro, un plat et un dessert. Mais je n’arrivais pas à choisir quelle recette ferait l’affaire pour le plat principal. J’ai fini par me décider pour un menu dégustation qui réunit ainsi 6 fromages AOP (Tête de Moine, Gruyère, Sbrinz, Vacherin fribourgeois, fromage à raclette valaisan et Etivaz) et deux spécialités (sérac et séré) pour le dessert.

En salé

Sablés au Sbrinz : une valeur sûre, au romarin du jardin cette fois-ci.

Soufflés au Gruyère et à l’ail des ours : une autre valeur sûre qui a conquis ceux qui n’y avaient pas encore goûté.

Tarte aux asperges valaisanne : une découverte plutôt sympa cette tarte aux asperges avec du fromage à raclette (du Val de Bagnes).

Soupe à L’Etivaz : Schtroumpf, grand amateur de soupes, a adoré celle-là, s’est resservi deux fois et a fini le reste au repas suivant. Et je lui donne raison.

Croustade de poisson au Vacherine fribourgeois : plutôt que le saumon ou la sole proposés dans la recette, j’ai préféré des poissons d’ici (et même de la pisciculture de Gruyère, difficile de faire plus fribourgeois !) et j’ai fait moitié-moitié avec de la truite saumonée et de la truite arc-en-ciel. Une recette que je referai très certainement en entrée, ou même en plat avec une salade.

Risotto à la Tête de Moine : une très bonne variante du risotto traditionnel (je n’ai pas mis les champignons).

En sucré

Bien que j’aie trouvé des recettes sucrées avec des « vrais » fromages, je n’ai pas osé… J’ai préféré taper dans la catégorie des fromages frais.

Clafoutis au sérac et aux cerises : j’ai remplacé la ricotta de la recette par du sérac plus typique (et très ressemblant, que j’ai détendu avec un peu de crème). Tout le monde a trouvé très bon, mais certains, dont moi, ont moins apprécié la texture un peu granuleuse.

Tranche au séré et aux mûres : j’ai remplacé les cerises par des mûres et le coulis par un miroir. Un dessert très frais et relativement léger après le reste du repas.

J’ai bien sûr réduit les proportions pour la plupart des recettes vu le nombre de plats.

Les photos ont de nouveau été prises à l’arrache, entre deux courses à la cuisine pour pouvoir servir tous ces plats dont une bonne partie se prépare à la dernière minute.

 

Repas canadien 6 mai 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 15:22

Six mois après avoir testé la cuisine russe à ma sauce, j’ai remis ça avec les mêmes cobayes, mais en partant cette fois-ci en direction du Canada ! Bon, ils ont échappé au pire : je pensais d’abord préparer tout un repas à base de légumes d’hiver de la région.

Encore une fois, je ne garantis pas l’authenticité des plats, mais j’ai tout de même pas mal cherché sur internet et les recettes se recoupant, ça ne pas être si loin de la « vérité ». De plus, en préparant le menu, j’ai retrouvé pas mal de noms de plats qui reviennent régulièrement dans les romans que je lis.

J’ai fait une entrée/apéro un peu consistante avec un classique tomates cerises-mozzarella (qui nous avait bien manqué ces derniers mois) qui n’a rien de canadien si ce n’est la couleur (pour varier un peu, j’ai fait de l’espuma de mozzarella); des shrimp cakes avec une petite sauce tartare; des cretons de porc tartinés sur des petites rôties et des trempettes avec carottes et grissini.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le plat principal, j’ai opté pour une tourtière du Lac St-Jean. Contrairement à d’autres tourtières, celle-ci se fait avec des morceaux et non de la viande hachée. Elle se prépare souvent avec de la viande de gibier, mais vu la saison, j’ai choisi d’y mettre du boeuf, du porc et du lapin. D’ailleurs le chevreuil qui est passé à quelques mètres de nous quand nous finissions de manger avait dû sentir l’absence de danger ! Comme il s’agit d’un plat déjà bien complet avec la pâte brisée, la viande et les patates, je l’ai accompagné d’une salade.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le sirop d’érable était à l’honneur pour le dessert avec un pouding chômeur et une tarte au sucre. C’était très… sucré ! J’ai eu une préférence pour le pouding chômeur. En mangeant la tarte au sucre, j’avais l’impression de déguster des caramels. Heureusement que j’avais fait mon contrôle sanguin annuel quelques jours avant parce que je sens que j’aurais eu des problèmes avec mon docteur sinon…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vais publier les recettes séparément ces prochains jours pour plus de lisibilité.

 

Anniversaire savane – côté fourneaux 12 février 2016

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 14:41

Schtroumpf avait choisi la panthère comme thème d’anniversaire cette année. J’ai élargi à la savane pour me donner un peu plus de latitude…

J’ai fait un apéro dînatoire, un vrai repas et l’après-midi avec les copains (pour l’école, j’ai juste fait des muffins au chocolat avec méga-dose de pépites qui ont eu un énorme succès).

Côté salé, pour l’apéro, j’ai fait des animaux en toast à la mousse de thon (c’est Grand Schtroumpf qui a fait les détails avec les câpres…), des serpents croissants au jambon, des oeufs d’autruche mimosa, des petits porcs-épics sur une orange avec des petits fromages et de la viande séchée et des marécages en crème d’avocat sur du saumon fumé (pas super bon…).

Pour le repas complet, en apéro j’ai refait un grand porc-épic sur une demi-sphère en sagex cette fois avec une demi-orange pour la tête. L’entrée était un coucher de soleil en terrine de carottes multicolores et sablé au Sbrinz. Et le plat un crocodile en saumon en croûte (ce qui allait bien puisque les crocodiles mangent du poisson quand ils ne mangent pas des petits enfants) avec des haricots pour la vase et des carottes multicolores pour les nénuphars.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Côté sucré, j’ai fait deux gâteaux qui n’en jettent pas trop… Je pensais que recouvrir la tête de la panthère de glaçage au chocolat donnerait un joli résultat, mais je n’ai pas du tout trouvé… Pour les copains, c’était un gâteau au chocolat recouvert de massepain avec les trois types de panthère sur les côtés et une sur le dessus, comme l’avait demandé Schtroumpf. Rien de bien extraordinaire.

Pour le dessert du repas, je suis plutôt partie sur l’idée d’un volcan avec une base de douillon normand qui s’est finalement transformé en bourdelot puisque je n’ai pas trouvé de poires. Et je l’ai présenté « à plat » plutôt que debout pour mieux aller avec le reste du décor constitué d’un biscuit au thé matcha pour l’herbe (très bon ! mais j’ai toujours un faible pour les biscuits type sablés) et un petit animal en glace au tilleul (ça changeait, mais personne n’a réussi à trouver à quoi la glace était).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Volcan façon bourdelot

J’ai fait des moitiés de pomme pour faire moins copieux (et parce que c’était plus facile pour ôter les pépins). J’ai aussi mis un petit morceau de chocolat à la place du coeur pour la lave (et le goût).

Rouler des pommes pelées dans du sucre de canne et de la cannelle

Les emballer dans de la pâte brisée
– 350 gr de farine
– 200 gr de sucre
– 250 gr de beurre
– une pincée de sel
– 1 oeuf
– 1/2 zeste de citron

Cuire une trentaine de minutes à 180°C et ajouter un peu de chocolat fondu avec de la crème

Glace au tilleul

Porter à ébullition, laisser infuser 10 min et filtrer
– 1.5 dl de lait
– 2 dl de crème
– 10 gr de fleurs de tilleul

Battre en mousse
– 3 jaunes d’oeuf
– 100 gr de sucre

Chauffer à nouveau le lait avec
– 1 cs de jus de citron

Verser sur les oeufs en fouettant, puis remettre sur le feu jusqu’au premier bouillon
Laisser refroidir et turbiner

Biscuits au thé matcha

Battre en mousse
– 175 gr de beurre
– 100 gr de sucre
– 10 gr de thé matcha
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 pincée de sel

Incorporer
– 0.3 dl de lait

Ajouter
– 250 gr de farine

Former en boudin (ou autre) et laisser au frais au moins 1h
Rouler dans du sucre, découper en rondelles et cuire 8 min à 200°C

 

Anniversaire hibou – côté fourneaux 3 octobre 2015

Filed under: Côté cuisine,Gâteaux rigolos,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 16:45

P1100223 - Copie

Pour cet anniversaire sur le thème des hiboux, j’ai fait deux gâteaux : un pour la fête avec la famille et l’autre pour celle avec les copines.

Pour le gâteau en forme de tronc (qui est un cake citron-orange recouvert de massepain), j’avais d’abord dans l’idée de faire un hibou caché dans un trou, mais vu la taille du gâteau, ça n’aurait pas été terrible. J’ai donc plutôt choisi de poser deux petits hiboux en pâte à sucre dessus.

P1100198 - Copie

Je manquais un peu d’idée pour le deuxième gâteau. J’ai fini par simplement recopier le thème de la vaisselle jetable. Par contre, dans la précipitation je me suis trompée de côté pour coller le prénom et l’âge. C’est dommage parce que le fanion était beaucoup plus beau sur l’envers puisque je n’ai pas dû y camoufler un recouvrement un peu raté… Il s’agit d’un cake au chocolat avec une ganache chocolat-framboise. Le décor est en massepain à part quelques détails en pâte à sucre.

Pour accompagner ce gâteau, j’avais aussi fait des petits nids en vermicelles de marron avec des petites boules de glace vanille maison pour les oeufs (mais j’ai zappé les photos).

P1100199

Côté salé, ça n’a pas été une réussite visuelle…

J’ai fait des yeux de hiboux avec du pain toast découpés en rond et tartiné de mousse de bondelle fumée (ou de tartare aux herbes) avec des petites tomates et un bout d’olive pour les iris et pupilles.

Il y avait aussi trois sortes de pirojki dont une en forme de hibou que Schtroumpfette s’était donné beaucoup de peine à décorer malheureusement pour rien car le jaune d’oeuf et la cuisson ont fait disparaître les détails… J’en avais fait aux patates-ail des ours, au jambon (avec persil, sel, poivre et moutarde) et aux oignons-oeufs durs.

Comme on parlait de hiboux, j’ai fait des oeufs mimosa. J’avais dans l’idée de les faire avec des oeufs de caille, mais je n’en ai pas trouvé et ai donc découpé des oeufs de poule en quatre pour en faire des bouchées.

Pour les sauces dip, j’avais découpé des carottes, du concombre et du poivron (un peu) en forme de plume.

Le gros ratage vient de ce truc qu’on voit en bas à droite. Ca aurait dû être un macaron en forme de souris (dont les hiboux raffolent). Mais tout a été de travers… En commençant par le fait que comme c’est pour un fourrage salé, il n’y a presque pas du sucre pour faire serrer les blancs en neige. Il aurait fallu de la crème de tartre, mais je ne sais pas où j’aurais pu en trouver. Donc malgré un macaronnage exprès, mon appareil était liquide et s’est tout étalé. Ensuite j’ai complètement foiré la cuisson de la moitié des coques (ce qui au final s’est avéré être plutôt une chance je crois…). Après tout ça, je n’avais plus très à coeur de dessiner les détails d’une souris au colorant alimentaire comme je l’avais prévu. Et enfin, le goût… J’avais pris une recette purée d’avocats et crevettes. Mes invités étant très polis, ils ont mangé les quelques macarons rescapés sans grimace, mais personne ne s’est manifesté quand j’ai dit que je n’allais pas retenter l’expérience des macarons salés…

Une amie avait également apporté des croissants au jambon et des cannelés au chorizo. Et ça, ce n’était pas du tout raté !

 

Repas russe 15 septembre 2015

Filed under: Bricolage,Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 11:51

En clin d’oeil à des amis, et sur l’idée de Schtroumpfette, je me suis lancée dans la confection d’un repas russe.

Je ne garantis nullement l’authenticité des plats. Je me suis renseignée au mieux sur internet, mais on sait qu’on y trouve tout et (surtout) n’importe quoi. Pour chaque recette, j’ai fait un mélange de ce que j’ai trouvé. Il n’empêche que plusieurs noms m’étaient familiers à force de parcourir la littérature slave.

Au lieu de servir des cacahuètes avec l’apéro, puis une entrée, j’ai pris le parti de faire un apéro consistant, puis le plat principal et le dessert.

Pour commencer, j’ai préparé des pirojki (une partie à la viande, l’autre végétarienne), des blinis (la seule chose achetée toute prête) au saumon ou au concombre, de la salade russe et du bortsch végétarien.

En plat, c’était du boeuf Stroganov, accompagné par des patates certainement plus russes que le riz traditionnellement servi ici. Un (tout petit) verre de vodka a achevé de nous mettre dans l’ambiance.

Pour le dessert, il y avait un gâteau, type quatre-quarts, aux noisettes, aux pommes (celles du jardin sont mûres à point) et au chocolat. Et surtout, après avoir cherché partout la recette d’un gâteau au séré à ma convenance, je crois que la solution est venue de la Russie avec la vatrouchka ! Le tout avec un thé, russe bien sûr.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai eu beaucoup de plaisir à composer, cuisiner et déguster ce menu. Et je crois que les saveurs ont conquis la plupart des convives. Je mettrai prochainement les recettes en détails.

Côté déco, Schtroumpfette et moi avons passé deux jours à confectionner plusieurs matriochkas en perle à repasser. J’ai également réalisé une (piètre) copie de l’église du Saint-Sauveur-Sur-le-Sang-Versé de St-Pétersbourg à partir d’une de nos photos. Les couleurs de la table reprenaient bien évidemment le blanc-bleu-rouge du drapeau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Anniversaire Star Wars – côté fourneaux 5 février 2015

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 09:08

Pas plus que pour les bricolages, le thème de Star Wars ne m’a emballée à la cuisine… D’ailleurs j’ai longtemps été dans le déni et j’ai attendu le dernier moment pour m’y mettre enfin contrairement à mes habitudes.

Nous avons comme d’habitude fait un gros apéro et un gâteau. Pour le côté salé, une fois que j’ai commencé à y réfléchir un peu sérieusement, les idées sont finalement venues assez vite.

Je ne fais aucune garantie quant à la véracité de ma vision des choses. Je n’aime pas vraiment Star Wars et je n’ai pas fait des recherches très poussées pour voir si ce que je faisais était vraiment correct ou non.

On commence avec de la purée de Jabba le Hutt (ou un velouté au poireau)

IMG_2356

Et pour accompagner cette purée des planètes et étoiles noires (petits pains avec sésame noir, paprika, curry, sésame)

IMG_2350

J’ai aussi fait des petits vaisseaux Faucon Millenium. Mais là, ce n’était pas du tout l’idée que j’avais au début (pâte feuilletée coupée en deux fourrée avec un mélange à la ricotta, aux oeufs durs et aux herbes), c’est juste un rattrapage (pâte feuilletée tartinée au fromage frais aux herbes).

IMG_2351

Quand on parle Star Wars, on pense tout de suite aux macarons de la princesse Leïa (escargots en pâte feuilletée au pesto ou au fromage frais aux herbes et lard)

IMG_2353

IMG_2354

Et impossible de finir sans des sabres lasers (toasts, saumon, poivron rouge, ciboulette et crème de vinaigre balsamique)

IMG_2352

Côté sucré, je n’étais pas très motivée. J’avais d’abord pensé à R2D2, mais il est tout de même drôlement compliqué… Finalement la solution est venue de Schtroumpf qui avait des desiderata très simples. Pour la famille, il voulait un gâteau avec d’un côté une tête de Dark Vador et de l’autre une tête de Yoda.

IMG_2346

IMG_2348

Pour les copains, il avait discuté à la récré d’un chien qui tiendrait un sabre laser avec sa queue et un dans sa gueule. Ils sont vraiment bizarres à cet âge, mais en même temps, ça m’arrangeait bien que ce soit quelque chose de plus facile qu’un vaisseau ou je ne sais pas quoi.

IMG_2357

Pour l’école, alors que je proposais des biscuits décorés ou des muffins, Schtroumpf m’a dit qu’il voulait « juste un gâteau allongé, tu sais un peu comme un pain ». Ah, un « bête » cake tu dis… C’est là que je me suis rendue compte que je n’en faisais plus beaucoup pour qu’il se sente obligé de m’expliquer que ça avait la forme d’un pain !

Bon, voilà, c’est fait pour cette année. J’ai encore huit mois pour me remettre jusqu’à l’anniversaire de Schtroumpfette (qui devrait choisir un thème qui m’inspirera plus).

 

Repas coréen 26 mars 2014

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 12:15

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour fêter le départ de mon frère Noël dans sa Corée adoptive, j’ai préparé un repas drôlement exotique (pour nous, il va sans dire).

Pour ma part, j’ai eu beaucoup de plaisir à concocter ce repas toute seule comme une grande . Ca m’a pris un temps terrible, mais ça en valait la peine !

J’ai refait un 불고기 (bulgogi). Mais cette fois-ci, avec des proportions plus traditionnelles puisque je ne l’ai pas servi en plat principal, mais plusieurs autres plats. Donc beaucoup de viande et un chouia de nouilles de patates douces.

J’ai préparé des petits pains au sésame noir grâce à un mélange auquel il fallait ajouter de l’eau et un oeuf.

J’ai bien sûr fait du riz. J’ai choisi de le faire sous forme de 비빔밥 (bibimbap). J’ai choisi une version végétarienne puisqu’il y avait déjà le boeuf du bulgogi. J’ai adoré manger ce plat en Corée (et qui justement se trouve végétarien et comme je ne suis pas très aventureuse en matière culinaire, ça me convenait très bien !). Normalement, on a un bol bien spécifique au bibimbap chacun avec le riz au fond et les ingrédients par dessus qu’on mélange à sa convenance avant de manger. Mais ma vaisselle occidentale m’a contrainte à préparer deux grands plats.

J’avais dans le congélateur des petits pains à la vapeur en provenance directe de Séoul. Il m’a suffit de les cuire à la vapeur quelques minutes avant de les déguster. Certains étaient fourrés à la viande, et d’autres aux « beans » donc plutôt sucrés et qui auraient plutôt dû être servis à un autre moment (mais j’ai quelques soucis évidents de décryptage des emballages…).

Il ne manquait que le fameux et indispensable 김치 (kimchi). Mais comme ça doit se préparer plusieurs semaines à l’avance et que ce repas était improvisé, c’était un peu difficile, à moins d’aller dans une épicerie spécialisée, mais là encore le temps manquait. Grand Schtroumpf a déjà eu du mérite d’aller en commissions avec une liste pleine de défis !

J’ai déjà publié la recette du bulgogi (bien que cette fois, j’ai eu la chance de recevoir une sauce à marinade toute prête ! et j’ai mis du kiwi qu’on ne sentait effectivement pas du tout). Comme les petits pains à la vapeur et les petits pains au sésame noir étaient tout prêts ou presque, je n’ai pas grand chose à ajouter. Par contre, je mets ici la façon dont j’ai préparé le bibimbap.

Bibimbap végétarien

Cuire du riz collant (le riz à risotto fait l’affaire si on n’a rien d’autre) sans assaisonnement, le mettre au fond du plat et le garnir de légumes.

Pour les légumes ci-dessous, les détailler en bâtonnets/rondelles le cas échéant, les saisir brièvement dans un peu d’huile de colza avec un peu de sel, puis ajouter quelques gouttes d’huile de sésame et une pincée de sucre
– carottes
– concombres
– haricots
– oignons de printemps
– champignons shiitakés (qu’on ne voit pas sur la photo)

Cuire des pousses d’épinards 30 secondes dans de l’eau bouillante puis les plonger dans de l’eau froide avant de les essorer et de les assaisonner avec :
– 1 cc d’oignon de printemps haché
– 1/2 cc d’ail émincé
– 1 cc de graines de sésame
– sel
– 1 cc d’huile de sésame

J’ai également rajouté un oeuf au plat et des miettes d’algues prévues justement pour mélanger au riz.

Faire la sauce qui sera mélangée et donnera du goût à tout le plat :
– 2 cc d’huile de sésame
– 2 cc de sucre
– 2 cc d’eau
– 2 cc de graines de sésame
– 2 cc de vinaigre de pomme
– 2 cc d’ail émincé
– 2 cc de 고추장 (Gochujang ou pâte de piment typique)

 

Anniversaire requin 6 février 2014

Filed under: Bricolage,Côté cuisine,Gâteaux rigolos,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 11:18

Les fêtes de fin d’année à peine terminées, je me suis attelée à préparer le sixième anniversaire de Schtroumpf.

Nous (sous ma légère influence…) avons tout d’abord fixé le thème : les requins que Schtroumpf adore depuis plusieurs années.

Je ne sais même plus de quel méandre tordu de mon cerveau est sorti l’idée, mais je me suis dit qu’une carte « pop-up » en guise d’invitation serait sympa. Grand Schtroumpf se moque toujours de moi parce que je bidouille dans Excel pour tout et n’importe quoi (sauf la correspondance quand même !). Il a tout de même reconnu qu’on pouvait y faire des trucs pas mal quand il a vu le résultat. Après avoir trafiqué avec un papier et du crayon pour obtenir un semblant de gabarit, il m’a suffi (enfin, ça m’a pris long quand même…) de mettre un fond sympa dans une cellule agrandie, d’ajouter des ronds, des ovales et des triangles pour faire le requin, de trouver une police avec des silhouettes d’animaux marins pour les ombres, de trouver une autre police un peu sympa pour le prénom (je n’ai malheureusement rien trouvé de lisible et avec les accents pour écrire tout le texte), et le tour était joué. Un peu de découpage et collage plus tard, on arrive à un requin qui croque un poisson quand on ouvre la carte !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai même réussi à dégoter de la vaisselle jetable et quelques décos sur le thème. J’avais déjà également acheté deux ballons marrants lorsque nous étions à Séoul (d’où l’utilité de mon pouvoir de persuasion !).

Bien que mes occupations de l’année dernière aient rencontré un succès moyen auprès des garçons qui préféraient jouer avec les Lego et les Playmobils qu’ils n’avaient pas à la maison, j’ai tout de même prévu deux jeux afin de combler un éventuel vide ou de permettre de changer un peu l’atmosphère si ça devenait un peu tendu. J’ai bien retenu par contre qu’il fallait garder les bricolages pour les filles. J’ai pensé à une pêche aux canards, mais dans le thème.

J’ai donc sélectionné quelques dessins d’animaux, plutôt dans la catégorie « pas trop mignons ». J’en ai bricolé des petites « pochettes » plus que sommaires pour y intégrer des petits cadeaux. Pour les cannes à pêche, vu qu’on a fait ça à l’intérieur vu la météo, j’ai pris des tuteurs en bambou que j’ai coupé en deux, accroché un ruban et un trombone ouvert.

Comme deuxième activité, j’ai choisi de faire des petites pieuvres en pâte à Grittibänz. Bon, ce n’était pas une totale réussite… Pour commencer, ma quantité était trop grande pour être pétrie dans la machine à pain, mais je ne m’en suis rendue compte qu’au moment où j’avais déjà tout mis dans la cuve qui débordait. J’ai donc pétri à la main, mais je n’avais pas mis les ingrédients dans le bon ordre pour le faire manuellement, et ça m’a mise en retard dans le planning, la pâte aurait mérité de lever un peu plus longtemps. Enfin, je crois que les garçons étaient contents quand même. Mais à refaire, j’aurais plutôt préparé des sablés comme à l’anniversaire de Schtroumpfette.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour l’école, j’ai eu la merveilleuse idée d’innover avec des biscuits décorés en pensant que ça me prendrait moins de temps qu’un gâteau. Grave erreur… Mais j’étais plutôt contente du résultat quand même. Ce sont des biscuits tout simples genre milanais, avec un glaçage sucre glace et jus de citron.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’apéro en famille était bien sûr sur le thème de la mer que j’ai décliné de la façon suivante : cocktail de crevettes, toasts requin au thon, feuilleté en forme de crabe, verrine avec espuma de crabe – pamplemousse – avocat, mini-pizza aux anchois, mini-cakes aux coquilles St-Jacques et safran, crêpes roulées avec fromage frais et saumon fumé, algues (première séquelle de la Corée) et chips aux crevettes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les gâteaux, que ce soit pour la famille ou les copains, étaient bien sûr des requins ! Le second se bat avec un calamar géant (deuxième séquelle de la Corée). Selon le souhait de Schtroumpf, tous les gâteaux étaient au chocolat avec une ganache au chocolat. Les requins sont recouverts de pâte à sucre, le calamar de massepain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, l’année prochaine, je choisis fais choisir un thème qui me fera moins dresser les cheveux sur la tête quand je dois faire des recherches sur internet ! Vous n’avez aucune idée de ce qu’on peut trouver quand on googlise un petit terme innocent comme « coloriage requin »…

Et aujourd’hui, je m’offre un jour de congé. Cinq garçons, c’est bien plus épuisant que 10 filles…

 

많이 드세요 14 janvier 2013

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 12:01

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon premier repas coréen, cuisiné à quatre mains avec notre néo-coréen en vacances chez nous.

Il y avait des oeufs de caille « marinés », du kimchi (qui peut exploser et puer dans toute la cuisine !), du pain au sésame noir légèrement sucré et caoutchouteux (il parait que je n’ai pas raté la cuisson, c’était une très bonne réplique), des algues « grillées », du riz aux algues, du boeuf aux nouilles (avec un peu trop de nouilles, c’est ma faute…) et une soupe aux légumes et tofu.

Pour le dessert, nous avons fait des pancakes fourrés avec un mélange sucre-cannelle et je ne sais pas quoi.

Dans l’ensemble, tout le monde a été convaincu. Et dans la foulée, nous avons réservé nos vacances pour Séoul d’ici quelques mois !

 

Menu tout rose 28 septembre 2010

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème — Grande Schtroumpfette @ 12:12

Pour les quatre ans de Schtroumpfette, nous avons organisé des quatre-heures (copieuses) avec la famille. Le thème de la nourriture était « rose ».

Donc terrines au saumon fumé, verrines à la betterave au chèvre frais, tartelettes aux crevettes et brochettes toast-jambon-mayo-tartare.

Côté sucré, outre le gâteau maison de fée, j’avais préparé de la glace aux myrtilles et de la pana cotta aux fruits du jardin. Et pour les yeux et la dose de sucre, des bonhommes marshmallows.

Ce diaporama nécessite JavaScript.