Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

계란조림 – Oeufs marinés 25 septembre 2017

Filed under: Accompagnement,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 17:32

계란조림 – Oeufs marinés

Cette recette d’oeufs marinés se fait normalement avec des oeufs de caille. C’est plus pratique à manger et ça présente mieux, mais je n’arrive que rarement à en dénicher.

Une fois les oeufs marinés, ils se gardent facilement plusieurs jours au frigo.

Selon la taille de la casserole, adapter les proportions pour que les oeufs soient plus ou moins couverts

Mettre dans de l’eau froide
– 10 oeufs de caille ou 4 oeufs de poule

Porter à ébullition et cuire 3 min pour les oeufs de caille ou 10 min pour les oeufs de poule

Ecaler les oeufs sous l’eau froide

Remettre les oeufs dans une casserole avec
– 0.5 tasse de sauce soja
– 1.5 tasse d’eau

Cuire à feu doux 20 min en enlevant l’écume

Ajouter et cuire encore 3 min
– 1 tête d’ail en morceaux
– 1 piment émincé

Ajouter et cuire encore 1 min
– 1 cs de sucre

 

떡국 – Tteoguk 24 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Divers,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 09:01
떡국 - Tteoguk et 김치국 - Kimchiguk

떡국 – Tteoguk et 김치국 – Kimchiguk

Les tteok sont des gâteaux à la farine de riz, il y en existe une multitude de variétés. Dans cette soupe (dans les bols verts sur la photo) servie habituellement à Nouvel An, il s’agit de tteok salés (ou plus exactement sans trop de goût).

Disons que ce n’est pas le plat qui a récolté le plus de suffrages, mais c’était bien d’avoir essayé. Peut-être que j’ai aussi laissé trop longtemps la soupe au chaud et que les tteok se sont vraiment trop ramollis.

Emincer en fines tranches, faire tremper 10 min dans de l’eau froide et essorer
– 200 gr de tteok salés

Faire cuire jusqu’à tendreté
– 50 gr boeuf mis d’abord à dégorger dans de l’eau
– 5 dl d’eau
– 2 gousses d’ail

Réserver le bouillon
Laisser refroidir le boeuf, le découper en fines tranches

Faire frémir
– le bouillon
– 1/2 cs sauce soja
– 1 cc sel

Ajouter et porter à ébullition
– les tteok

Ajouter sans cesser de remuer
– 1 oeuf battu

Ôter du feu

Garnir la soupe avec
– le boeuf en tranches
– 10 gr d’oignon de printemps haché

 

깨찰빵 – Petits pains mochi 23 septembre 2017

Filed under: Accompagnement,Côté cuisine,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 10:01
깨찰빵 - Petits pains mochi

깨찰빵 – Petits pains mochi

La traduction dans Google donne « pain à l’eau de Javel », soit j’ai mal suivi la recette, soit il vaut mieux se méfier des traductions automatiques !

J’adore ces petits pains un peu caoutchouteux à cause de la farine de riz et doux au goût. Et surtout j’ai enfin trouvé une recette qui convient pour quand je n’ai plus de mélange tout prêt sous la main.

La farine de riz peut aussi être remplacée par de la farine de tapioca. Le résultat est assez semblable.

Mélanger
– 400 gr de farine de riz ou de tapioca
– 130 gr de farine de blé
– 3 oeufs
– 1 tasse de lait (à ajuster selon la consistance)
– 100 gr de beurre fondu
– 1 cc de sel
– 1 cs de sucre
– 3-4 cs de sésame noir (ou blanc)

Laisser reposer 1 heure

Former des petites boules

Avant la cuisson, sprayer les petits pains avec de l’eau (ou mettre d’abord la fonction vapeur du four avant la chaleur tournante)

Cuire 30 à 40 min à 190°C

Pendant la cuisson, les petits pains sont magnifiquement gonflés et brillants. Il est normal qu’ils se ratatinent à la sortie du four.

 

갈비찜 – Galbijjim 22 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 07:59

갈비찜 – Galbijjim

Comme déjà mentionné plusieurs fois sur ce blog, les Coréens apprécient la viande qui se mastique, ce qui n’est absolument pas mon cas… J’adapte donc les recettes avec de la viande plus maigre. Le vrai galbijjim se prépare avec des côtes de boeuf, j’ai pris du ragoût.

Faire tremper pour ôter le sang
– 300 gr de boeuf (ragoût ou côtes)

Porter à ébullition
– 3 gousses d’ail
– 1/3 de poireau
– un petit bout de gingembre frais
– 1/3 cc de poivre noir en grains
– assez d’eau pour couvrir

Y mettre la viande, ajuster l’eau éventuellement, cuire 7 min et retirer la viande

Cuire quelques minutes dans l’eau salée
– 1 carotte en morceaux
– 100 gr de radis blanc (ou à bière, ou un légume du genre)

Faire tremper dans de l’eau chaude sucrée
– 3 champignons shiitakes
Ôter le pied et découper le chapeau en grosses lamelles

Préparer une marinade avec
– 2 cs de sauce soja
– 1 cs de sucre
– 1 cs de miel
– 1/3 cs d’ail haché
– 1 cs oignon de printemps haché
– 1/3 cc de gingembre haché
– 1/2 cs d’huile de sésame
– 1/2 cs de graines de sésame
– un peu de poivre

Mariner la viande dans 2/3 de cette marinade pendant 30 min

Mettre la viande avec la marinade dans la casserole avec le bouillon d’avant

Cuire jusqu’à évaporation de la moitié du liquide (donc en tout cas une bonne heure)

Ajouter les carottes, le radis et le restant de marinade et porter à ébullition avant de servir

 

Repas coréen 21 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Repas à thème,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 11:30

Si je cuisine régulièrement coréen, c’est souvent un peu simplifié et je ne me lance que très rarement dans un repas complet car cela prend énormément de temps. Mais il faut avouer que ça en vaut tout de même la peine !

J’ai déjà publié certaines recettes et je mettrai celles que je n’ai pas encore détaillées. Cette fois-là, je n’ai pas fait le kimchi moi-même, mais j’en ai fait tout récemment et il a reçu l’aval total des connaisseurs (je partagerai également la recette).

J’avais donc fait :

– un 비빔밥 (bibimbap) végétarien : du riz avec différents légumes (et également des champignons que j’ai servi à côté) et une sauce principalement au sésame et à la pâte de piment

– un 비빔밥 (galbijjim) : une sorte de ragoût de boeuf qui mijote longtemps

– des 계란조림 (oeufs marinés) : cet accompagnement qui se sert froid se cuisine normalement avec des oeufs de caille, mais j’ai de la peine à en trouver

– de la salade verte avec une sauce à l’huile de sésame

– des 깨찰빵 (petits pains mochi) : la farine de riz leur donne une consistance caoutchouteuse très particulière

– de la 떡국 (tteoguk) : cette soupe au tteok (gâteau de riz) est traditionnellement servie à Nouvel An

– de la 김치국 (kimchiguk) : lorsque le kimchi est un peu fort, on peut en faire cette soupe avec des légumes et du tofu

– du 불고기 (bulgogi) (dont la photo manque) : des lanières de boeuf cuites avec des nouilles de patates douces

Pour accompagner, il y avait encore :

– des algues

– du 김치 (kimchi)

– du 고추장 (pâte de piment) : pour ceux qui trouvaient que je n’avais pas eu la main assez lourde

Pour le dessert, c’était plus facile :

– un assortiment de 초코파이 (chocopies) industriels : des espèces de petites génoises fourrées au marshmallow et recouvertes de chocolat

– des 호떡 (hotteok) (j’étais trop pressée de les manger encore chauds pour faire des photos) : ces espèces de délicieux pancakes sont fourrés au sucre, aux cacahuètes et à la cannelle. J’avais encore un paquet tout prêt et il m’a « suffit » de préparer la pâte avec le mélange fourni et de les confectionner

 

кулебя́ка – Koulibiac 15 septembre 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 15:11

p1120102

Voici une recette russe plutôt connue (et à laquelle la photo ne fait pas honneur).

La pâte de ce saumon en croûte est parfois brisée ou feuilletée, je préfère la version avec de la pâte briochée même si c’est plus long à préparer.

Il y a des tas de variantes différentes, avec des accompagnements divers, mais j’aime tout particulièrement la combinaison du saumon, des épinards et des oeufs durs.

En plus, ça fait un plat unique avec tout dedans, c’est très pratique.

Préparer la pâte briochée avec :
– 1 kg de farine
– 3 oeufs
– 100 gr de beurre
– 1 verre de lait (à ajuster)
– levure (sèche ou fraîche, quantité pour 1 kg de farine selon instructions)
– 1 cc de sel
– 1 cs de sucre

Pétrir, puis laisser lever 1h30 à 2h

Pendant ce temps, faire cuire à la poêle dans un peu de beurre :
– 800 gr de filets de saumon
– sel, poivre

Préparer également, soit en les cuisant, soit en les dégelant :
– des épinards assaisonnés

Faire cuire et écaler
– 3-4 oeufs

Fariner et étaler un peu moins de la moitié de la pâte
En laissant un bord, y mettre les épinards
Déposer le saumon par-dessus
Mettre les oeufs durs au milieu du saumon à la queue leu leu
Farine et étaler le reste de la pâte, déposer l’abaisse sur le saumon et bien coller les bords avec la pâte du dessous
Laisser reposer 30 min

Passer au jaune d’oeuf et/ou lait
Cuire 20-30 min à 180°C

 

под шубой – salade « sous couverture » 20 avril 2017

Filed under: Côté cuisine,Plats,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 06:56

Encore un essai russe très convaincant de ce week-end pascal. C’était un mélange parfait de goûts et de textures.

Cette salade se fait avec du hareng salé, mais je l’ai remplacé par de la bondelle fumée (poisson du lac d’ici).

Je l’ai ici servie en entrée, j’ai ainsi fait de petites portions individuelles. On ne voit donc pas très bien les couches (d’autant que la photo est de nouveau prise à l’arrache). Et pour remplacer le pain, j’ai fait des blinis.

Si on utilise du hareng, il est conseillé de le laisser tremper une nuit, de le rincer, puis de le sécher avant.

Préparer les différents ingrédients de la salade

Découper en dés et cuire à la vapeur ou à l’eau
– 120 gr de patates
– sel

Découper en dés et cuire à la vapeur ou à l’eau
– 120 gr de carottes
– sel

Cuire à l’eau et découper en dés
– 120 gr de racine rouge (betterave)

Mélanger, séparément, les pommes de terre, les carottes et la racine rouge avec de la mayonnaise

Découper en dés
– 2 oeufs durs

Laver et ciseler
– un peu d’aneth

Découper en fines rondelles
– 1 oignon rouge

Découper en petits morceaux et mélanger
– 120 gr de bondelle fumée ou de hareng salé
– un petit oignon haché

Dresser dans un cercle en empilant
– les patates
– les carottes
– le poisson
– la racine rouge
– les oeufs
– l’oignon
– l’aneth (que j’ai oublié)

Pour les blinis

Mélanger et laisser reposer 20 min
– 25 gr de levure
– 1 cc de sucre
– 0.5 dl d’eau à 37°C

Battre
– 2 jaunes d’oeuf
– 2 dl de lait à 37°C
– 1/2 cc de sel

Ajouter aux oeufs peu à peu
– 170 gr de farine
– le levain

Laisser lever 4-5 heures en remuant environ chaque heure

Ajouter
– 0.5 dl de lait à 37°C

Ajouter et laisser reposer 30 min
– 3 blancs d’oeufs en neige

Cuire en petites galettes avec un peu d’huile dans une poêle

 

кролик в сметане – lapin à la crème fraîche 19 avril 2017

Filed under: Ail des ours - légumes bizarres,Côté cuisine,Plats,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 09:43

Ce n’est que la troisième fois que je cuisine du lapin et les Schtroumpfs ne voulaient d’abord pas manger un pauvre petit pinpin. Mais leurs remords ont disparu dès qu’ils ont goûté à ce lapin à la crème fraîche qui était absolument délicieux !

La recette peut être réalisée avec un lapin entier découpé en morceaux. C’était Pâques, je nous ai offert des filets… J’ai également remplacé le persil de la recette originale par de l’ail des ours, ce qui n’est pas une hérésie puisqu’il est également apprécié en Russie.

Découper en gros cubes
– 1.5 kg de lapin ou 1 kg de filet de lapin

Saisir le lapin environ 10 min dans
– 40 gr de beurre

Assaisonner avec
– sel, poivre

Ajouter et laisser mijoter 1h30
– 12 échalotes
– 1 dl de bouillon de boeuf
– 0.5 dl d’eau

Surveiller la cuisson et ajouter éventuellement un peu d’eau

Mélanger et ajouter à la viande
– 1 dl de bouillon de boeuf
– 3 dl de crème fraîche
– 30 gr d’ail des ours ou 15 gr de persil
– sel, poivre

Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux 10-15 min

 

Пасха – Pashka 18 avril 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 09:21

Cette année, par hasard, la Pâque orthodoxe tombe en même temps que la nôtre. Ca tombait bien. J’ai donc, en conclusion d’un repas russe, servi le dessert orthodoxe de Pâques : un кули́ч (koulitch) et une Пасха (pashka).

J’avais déjà fait le premier qui est traditionnellement servi avec la seconde.

C’était une vraie réussite ! Les Schtroumpfs se sont même presque battus pour terminer les restes. C’est frais, et simple à réaliser.

Comme je n’ai, bien sûr, pas le moule spécifique à pashka, j’ai bidouillé avec la mousseline qui me sert à filtrer le jus des fruits quand je fais de la gelée et un pot. L’idéal aurait été d’utiliser un chinois pour obtenir la forme conique voulue. Il faut prévoir assez de place pour l’excédent de liquide même si j’avais déjà mis le fromage frais à égoutter 24h avant et qu’il avait rendu beaucoup d’eau.

La veille mettre à égoutter dans une passoire fine
– 500 gr de blanc battu

Ajouter et battre
– 65 gr de beurre mou
– 265 gr de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé

Ajouter
– 2 jaunes d’oeuf
– 30 gr de crème fraîche
– 150 gr de crème montée en chantilly

Ajouter
– 40 gr de raisins secs
– 1 zeste de citron

Mettre dans un moule, un filtre à café, une mousseline, un chinois… N’importe quoi qui permette à la pashka de sécher pendant 3 jours en laissant le liquide s’écouler.

Mettre un poids de 500 gr au moins dessus

Laisser sécher pendant 2 ou 3 jours au frigo

Retourner, démouler et décorer avec
– des fruits confits

 

Tarte au sirop d’érable 29 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Desserts - douceurs,Voyage culinaire — Grande Schtroumpfette @ 08:09

Après un essai un peu mitigé de la tarte au sucre, j’ai voulu tester une autre spécialité québécoise, la tarte au sirop d’érable. Et c’était drôlement meilleur ! (Elle est ici servie avec glace au sirop d’érable et noix caramélisées)

Par contre, ça date, et je ne me souviens plus où j’ai trouvé la recette. Je me souviens juste en avoir mélangé plusieurs…

J’ai été surprise du vinaigre dans la pâte brisée, mais ça apportait un petit plus très discret bien sympa.

Pour une petite tarte d’environ 20 cm de diamètre

Mélanger
– 115 gr de farine
– 1/2 pincée de sel
– 50 gr de sucre

Sabler avec
– 150 gr de beurre en petits morceaux

Ajouter, mélanger et former une boule
– 1.5 cs d’eau
– 1 cs de vinaigre blanc

Abaisser, foncer le moule, piquer, puis garder au frais au moins 30 minutes

Préparer la garniture en mélangeant
– 1 oeuf
– 15 gr de farine

Ajouter
– 0.3 dl de crème
– 2.5 dl de sirop d’érable

Verser sur le fond de tarte

Cuire 30 bonnes minutes à 180°C