Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Physalis envahissant 12 septembre 2014

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 11:58

IMG_1864

Il y a cinq ans, sauf erreur, j’ai acheté un plant de physalis.

Je ne fondais pas trop d’espoir puisque les plantes ont intérêt à être résistantes ici : plein soleil toute la journée en été (avec arrosage minimal) et températures jusqu’à -15°C facilement en hiver.

Et pourtant, mon unique physalis est devenu une petite haie à lui tout seul. Je ne compte même plus combien de bébés ont poussé, il y en a maintenant une petite forêt sur deux à trois mètres de largeur (sans compter ceux que j’ai déjà arrachés). Je n’aurais jamais pensé que c’était un genre de plante envahissante !

A noter que les conditions tout sauf estivales de cet été leur ont été très prolifiques, ils sont magnifiques !

 

Un petit air de printemps 10 mars 2014

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 21:39

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il aura suffit de quelques petits jours de soleil et de températures relativement clémentes pour la saison pour voir les plates-bandes prendre un air vraiment printanier.

Les crocus sont en pleine floraison et les perce-neige sont encore belles. Les hyacinthes commencent à pointer leur nez, de même que les tulipes qu’on voit presque pousser à vue d’oeil.

Pour ce qui est des myosotis et des primevères genre mygale, j’ai un peu triché : je les ai achetés telles quelles, mais il y a quand même déjà de vraies primevères dans le jardin.

Les mauvaises herbes ne sont malheureusement pas en reste non plus. Mais bon, comme chaque printemps quand il n’y a encore que quelques feuilles, je ne suis pas très sûre de désherber ou d’enlever les plantes vivaces qui ont survécu… J’ai dans l’idée que j’ai fait un peu trop de zèle, tant dans un sens que dans l’autre.

N’empêche que ce beau temps est bien agréable !

 

Visite surprise 5 février 2014

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 21:41

P1080237

Le week-end a été mouvementé et pas seulement à cause de l’anniversaire de Schtroumpf.

Samedi, alors que Grand Schtroumpf travaillait dans l’isolation du galetas, un truc est tombé à côté de lui. Le premier instant de surprise passé, il s’est avéré que c’était une chauve-souris !

Elle était tout groggy au début. Sûrement d’avoir été tirée de son hibernation, d’être tombée sur la tête et que Grand Schtroumpf l’aie mise dehors (à côté de la neige quand même) le temps de venir chercher sa sauveuse d’animaux de femme.

Je l’ai installée dans une petite boîte en plastique avant de trouver quoi en faire. Comme je suis vraiment gentille, je lui ai installé une sorte de perchoir qui en plus tenait le couvercle un tout petit peu ouvert.

Sauf que finalement une chauve-souris, ça peut drôlement s’aplatir comme nous l’avons découvert alors qu’elle volait dans le bureau à 5h du matin, à la plus grande frayeur de notre courageux chat qui s’est empressé de sortir…

Je n’étais pas autrement motivée à la rattraper au milieu de la nuit, nous avons donc juste fermé le bureau en se disant que nous allions attendre qu’elle s’endorme la journée.

Par contre, elle s’était vraiment bien planquée, parce que j’ai eu beau retourner le bureau trois fois, je n’ai trouvé que beaucoup de poussière…

Nous avons fini par nous demander si elle était retournée en hibernation. Et j’espérais au fond de moi qu’elle se momifierait tranquillement sans odeur et petits vers au cas où nous devions la découvrir dans quelques années derrière une armoire.

Dimanche soir, impossible de m’endormir, j’étais sûre de l’entendre dans la pièce à côté. Je me suis relevée, mais sans succès. Du coup, j’ai profité d’être debout pour fabriquer un piège naïf : un pic à brochette suspendu comme un trapèze à la lampe. Le rêve d’une chauve-souris quoi.

J’ai bien sûre été déçue ne pas la trouver dormant sagement là au matin… J’ai travaillé une partie de la journée au bureau, tout en fermant la porte, au cas où, sans aucun signe.

Puis lundi soir, enfin ! dirais-je, nous étions en train de regarder la télé quand un bruit bizarre s’est fait entendre. J’avais beau m’y attendre en ouvrant la porte, j’ai hurlé et sauté en arrière quand j’ai vu la chauve-souris qui volait dans le bureau ! Le temps de nous munir du filet à papillons gracieusement prêté par Schtroumpfette et de gants, nous sommes retournés en équipe (pour plus de chance, et de courage…) dans le bureau. Par chance Grand Schtroumpf l’a repérée terrée sur une étagère et l’a attrapée avec le filet.

J’ai ensuite pris le relais pour la remettre dans sa boîte et l’installer au mieux. Mais cette fois, en sacrifiant le couvercle pour y faire des trous plutôt que de l’entrouvrir !

Elle a maintenant trouvé un nouveau foyer en attendant le printemps où elle sera plus heureuse que dans une boite en plastique. D’autant plus que je n’avais plus de mouches ou autres insectes au congélateur…

Forts de notre nouvelle expérience, nous avons élaboré un meilleur plan pour gérer les prochaines chauve-souris qui tomberont de l’isolation, parce qu’il y a bien des chances qu’il y en ait d’autres…

N’empêche, je trouve que c’est un cadeau tombé du ciel (oui oui, je l’ai préparée longtemps celle-là) d’avoir pu observer de si près une chauve-souris. Nous sommes plus habitués aux chevreuils (que nous avons d’ailleurs vus à quelques mètres la semaine dernière !) ou aux renards. Je trouve chouette que les enfants puissent profiter de la nature ainsi. Sinon on n’aurait jamais entendu comme une chauve-souris fâchée crie fort !

 

Le printemps, à l’écran au moins 21 mai 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 13:48

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai profité de quelques jours de « beau » temps la semaine dernière pour faire quelques photos dans le jardin.

Ca permet de faire comme si c’était le printemps en regardant l’écran. Parce que dans la vraie vie, nous avons ressorti les vestes d’hiver. C’est déjà très utile aujourd’hui, et ça ira parfaitement pour la neige annoncée pour la fin de la semaine…

Les fruitiers en fleur me rappellent qu’il faut que je dégivre mon congélateur avant de pouvoir le remplir à nouveau avec les fruits du jardin. Mais j’ai de la peine à me motiver puisque je n’ai pas l’impression d’avoir dépassé le mois de mars. Difficile de se dire que la semaine prochaine, nous serons en juin et que dans un mois les jours diminueront à nouveau, avant que nous n’ayons pu en profiter…

 

Sans commentaires 20 avril 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 09:02

Ce diaporama nécessite JavaScript.

20°C avant-hier, 20°C prévus dans trois jours et 1°C ce matin à peine…

Je n’ai pas voulu tester, mais elle a l’air bien lourde et collante quand on voit qu’il y en a plus sous la barrière que dessus.

 

Enfin ! 18 avril 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 09:07

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatre jours de grand soleil et de températures presque estivales, ça fait vraiment vraiment du bien !

La nature en a bien profité et en quelques jours tout a déjà changé. On verrait presque l’herbe pousser en la regardant bien.

Cette amélioration climatique fait tellement plaisir que je vais faire abstraction des mouches et autres insectes qui ont débarqué en même temps que les premiers rayons de soleil, du pollen qui pique déjà le nez et de la neige annoncée pour samedi.

 

Un hiver sans fin 28 mars 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 22:30

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet hiver qui n’en finit pas n’a qu’un seul avantage : celui de prolonger l’observation des animaux.

On voit très régulièrement des chevreuils ou encore des renards. Et les oiseaux apprécient le garde-manger toujours plein.

Aujourd’hui, j’ai pu observer une nouvelle espèce que je n’avais encore jamais vue à la mangeoire : des pinsons du Nord. Un couple de chardonnerets élégants était aussi de retour cet après-midi.

 

La fin de l’hiver ? 9 mars 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 14:52

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne crois pas que le printemps soit déjà là. Nous n’avons que quelques jours de répit avant le retour de la neige annoncé déjà dans trois jours…

Mais ça fait du bien de voir que la neige a enfin fondu ! Même les Schtroumpfs qui adorent la neige demandent sans cesse quand l’été arrivera (d’ici-là on a encore un peu de marge…). Je crois que hier est la première fois où Schtroumpfette a été à l’école sans sa combinaison de ski depuis les vacances de Noël (et ça aurait le cas de Schtroumpf aussi bien sûr si la gastro ne l’avait pas tenu réveillé une bonne partie de la nuit, autre aléa de l’hiver).

Nous ne sommes pas les seuls à être contents de revoir un peu l’herbe (même si elle n’est pas du plus bel effet à cette saison). Nous voyons les chevreuils pratiquement tous les jours et cette fois-ci, ils ne sont plus obligés de gratter la neige pour trouver de quoi se nourrir.

Les oiseaux commencent aussi à revenir. Les mésanges étaient là tout l’hiver, par contre, les moineaux et les sitelles avaient trouvé des lieux plus cléments.

Et les premières fleurs pointent le bout de leurs pétales. Même les perce-neiges après trois ou quatre ans ont trouvé le bon rythme et ne sortent plus en mai (tout arrive).

 

Le brouillard 9 janvier 2013

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 23:00

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces jours, le brouillard est de retour. Il y a certains jours où je trouve ça magnifique quand nous sommes juste en dessus de la mer de brouillard, comme dans le diaporama ci-dessus de photos de ces dernières années. Ca me console des jours où nous ne sommes ni en dessous, ni en dessus, mais en plein dedans…

 

Nouveaux abonnés 18 novembre 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 19:04

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette année, en plus des habituels mésanges, sittelles et pinsons, la mangeoire à oiseaux a fidélisé un nouvel oiseau : un pic épeiche ! Je l’avais déjà aperçu deux fois l’an dernier, mais bien sûr juste au moment où je n’avais pas l’appareil photo sous la main.

Cet automne, je l’ai déjà vu plusieurs fois picorer dans la mangeoire, mais je n’ai pas réussi à le photographier. Ce matin, il est revenu piquer des pruneaux secs pour aller les manger un peu plus loin. Les photos ne sont malheureusement pas terrible car le zoom n’est pas super puissant et le brouillard n’aidait en rien.

Nous voyons aussi beaucoup un (ou plusieurs, en même temps, ils se ressemblent beaucoup…) écureuil(s) dans le jardin depuis quelques semaines. J’ai eu l’occasion de le photographier en train de manger un pruneau sec, lui aussi. J’ai désormais bonne conscience de ne pas ramasser tous les pruneaux.