Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

La saison d’hiver est ouverte 28 octobre 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 10:52

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec les mauvais jours, j’ai remis la mangeoire à oiseaux. Mais je pensais la mettre un peu trop tôt et pas arriver juste avant l’hiver! Première neige entre le 27 et le 28 octobre, tu parles d’un réchauffement climatique… (à prendre avec humour bien sûr !).

Bref, depuis quelques jours, les mésanges, pinsons et autres sittelles égaient de nouveau mes moments pas toujours très intéressants passés à l’évier de la cuisine et plus particulièrement en ce matin tout blanc. C’est même la bagarre pour trouver une place.

 

Plantes vivaces 11 septembre 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 08:52

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette année, j’ai décidé d’investir une fois pour toutes dans des plantes vivaces au lieu de garder un espace pour des fleurs annuelles. Finalement ça fait des économies au moins d’argent, si ce n’est de temps, pour un très joli résultat.

Je garderai les fleurs éphémères pour les quatre bacs que j’ai sur la terrasse. Cette année, j’ai voulu y mettre des lavandes et des fleurs sauvages. Le résultat était vraiment nul… L’année prochaine, je pense m’orienter vers des pétunias qui sont faciles et très beaux.

Toutes les plantes en photo n’ont pas été forcément plantées cette année. On reconnaîtra la glycine. Je crois que c’est ma préférée. Elle est complètement folle, pousse n’importe comment et n’importe où malgré mes coups de sécateur à tort et à travers. Pour la première fois, elle est même en train de faire la troisième floraison de la saison. Et même si les fleurs sont moins nombreuses qu’au printemps, elle est tout de même plus importante que la deuxième de cet été.

Malgré ma première mésaventure avec la lavande papillon qui y était resté dès les premières gelées, je retente l’aventure parce que je les trouve vraiment jolies. J’espère avoir mieux choisi cette espèce. En parlant de lavande, j’ai découvert que la lavande se reproduit toute seule et très bien : j’ai plein de mini-lavandes dans mes plates-bandes, qui heureusement s’arrachent très facilement pour éviter l’envahissement total.

Planté il y a trois ans (je crois) mon physalis a aussi fait des petits. C’est maintenant cinq pieds que j’ai. Le plus ancien a même fait deux fruits qui se sont colorés en orange. Mais quand j’ai voulu voir s’ils contenaient réellement quelque chose, j’ai été très surprise d’y découvrir des perce-oreilles !

Il y a aussi les plantes qui s’invitent. Comme les bébés glaïeuls qui sont restés après que j’ai mis et arraché des bulbes. Après avoir donné un peu des avortons ces deux dernières années, ce sont maintenant de vrais glaïeuls. Et puis, j’ai aussi eu un tournesol qui est revenu tout seul.

Par contre, je ne me souviens pas du nom de toutes les plantes. J’ai bien mis un petit post-it dans ma Bible des fleurs lors de l’achat, mais j’ai tellement de ces petits papiers colorés entre ceux que j’ai mis une fois et ceux que j’aimerais mettre que je ne me souviens plus des codes de couleurs que j’ai utilisés…

Il va bientôt être temps de m’armer du sécateur et d’aller faire un dernier tour de ménage d’automne pour préparer le jardin à l’hibernation.

 

Bestiaire du jardin 15 juin 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 21:13

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hier petite déconvenue pour mon premier tour au jardin depuis plusieurs jours de pluie et temps plus automnal que printanier : j’ai eu la chance de rencontrer plein de bestioles…

Pour commencer, j’ai pu constater que les « nids » des cicadelles écumeuses ont l’air d’avoir souffert de la pluie parfois violente de ces derniers jours. Il n’en reste presque plus.

Par contre, les pucerons dans mon rosier et dans mon autre plante ont bien prospéré…

Mais la mauvaise, très mauvaise surprise est venue de mes lys (d’ailleurs je viens d’apprendre qu’on peut aussi écrire lis). Près de la moitié n’ont plus de feuilles, il ne reste plus que des tiges toutes nues… En y regardant de plus près, j’ai pu identifier des criocères du lys dont les larves sont absolument dégoûtantes !

Comme j’avais déjà préparé mon mélange eau-savon noir pour lutter contre les pucerons, j’en ai aussi pulvérisé sur les lys. A tout hasard. Ce ne sont que des fleurs, mais quand même ça m’a ennuyée de les voir soit détruites soit infestées et en passe d’être anéanties.

Un petit tour d’inspection m’a confirmé que le savon noir est toujours aussi efficace sur les pucerons. Et j’ai été contente de constater qu’à première vue les larves de criocère n’ont pas trop apprécié non plus. Je ne sais pas si elles sont parties ou mortes, mais je n’en ai pas vu au premier coup d’oeil.

Les Schtroumpfs se sont montrés très enthousiastes à la découverte de tous ces insectes, mais rien n’a pu égaler la souris, ou plutôt la partie inférieure de la souris ramenée par le chat. Surtout ses organes intérieurs étalés tout autour. L’oisillon tombé du nid a aussi eu beaucoup de succès cet après-midi.

 

Un semblant d’été 16 mai 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 07:04

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les saints de glace portent leur nom à merveille cette année. Alors pour oublier la neige qui tombe ce matin, voici quelques photos prises la semaine passée dans le jardin alors qu’il faisait 25°C…

Heureusement que j’avais eu la flemme de ranger les vestes d’hiver, elles sont à nouveau très utiles !

 

La semaine de la faune 8 mai 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 13:37

Après les oisillons, c’était au tour du chevreuil de se laisser photographier.

Lorsque j’ai ouvert le store, il a quitté le jardin pour le champ voisin. Je pensais qu’il allait partir, mais il s’est arrêté un bon moment pour brouter tranquillement. Je pense que la pluie a aidé à ce qu’il ne nous entende pas malgré la fenêtre ouverte, et avec deux Schtroumpfs excités à la vue d’un chevreuil, ce n’était pas gagné !

Voir des chevreuils dans le coin n’est pas exceptionnel, mais ça faisait plusieurs années que je n’en avais pas vu juste devant la maison.

Comme quoi, habiter à la campagne ne comporte pas que des désavantages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Futurs pensionnaires d’hiver ? 3 mai 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 07:55

En début de semaine, j’ai remarqué par hasard que le prunier devant la maison était habité. Il y a le nid d’un oiseau (que je n’arrive pas à identifier…) avec au moins trois oisillons tout chauves.

Peut-être ces petits oiseaux seront pensionnaires de la mangeoire l’hiver prochain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Orchidée mutante 26 mars 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 19:50

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la fin de l’été dernier, une de mes orchidées a commencé à avoir des feuilles en haut d’une tige. C’était la première fois que je voyais ça. J’ai encore un peu attendu et des racines ont poussé.

Je me suis dit que j’allais essayer de la rempoter. Six mois (de semi-hibernation) et un autre changement de pot plus tard, la nouvelle orchidée a fait deux tiges et de très belles fleurs.

Les tiges sont plus courtes que les autres orchidées, mais sinon, on ne dirait pas qu’elle est mutante.

Si mes orchidées commencent à se multiplier toutes seules, je ne suis pas sortie de l’auberge !

 

Nouvel hôte 14 février 2012

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 12:56

Ces jours, la mangeoire à oiseaux connaît un fort succès. Il faut dire que ça fait plus de deux semaines que la température moyenne est de -12°C et que la neige recouvre tout…

Cette année, à côté des habitués, il y a aussi un petit nouveau : un rouge-gorge. Il vient très souvent, mais il est super craintif et j’ai eu toute la peine du monde à faire une photo à peine potable.

J’ai toujours beaucoup de plaisir à les observer tout en faisant la cuisine. Et l’avantage de la neige, c’est qu’on peut observer plein de traces d’animaux autour de la maison. La semaine dernière, j’ai même vu ce qui devait être une trace de souris : une longue traînée (son corps devant faire un peu chasse-neige) avec des toutes petites empreintes dedans. Ce matin, il y en avait de nouveau une, couplée à celles d’un chat qui avait suivi très attentivement toutes les courbes…

 

Ca sent la fin 21 octobre 2011

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 21:23

J’étais partie pour arracher quelques mauvaises herbes en profitant d’un rayon de soleil. Finalement, j’ai trucidé toutes les herbes indésirables.

Puis, j’ai commencé à tailler les trois santolines qui devenaient un peu trop envahissantes à mon goût. J’ai fini par les arracher complètement (d’ailleurs j’ai eu sacrement du mal à en venir à bout à cause de leurs racines qui avaient pris leurs aises).

Une fois lancée, j’ai eu du mal à m’arrêter et j’ai attaqué la grande plate-bande dans la foulée. J’ai abrégé l’agonie des dahlias annoncée par les premières gelées et fait un sort au reste qui n’est pas vivace dans ce coin-là à part les bulbes de printemps enterrés.

Moi qui aime prendre le temps de choisir mes plantes, qui désherbe méticuleusement, qui adore planter de nouvelles choses et prendre soin des fleurs au fur et à mesure des saisons, je dois dire que tout massacrer m’a fait drôlement du bien !

Il faut encore que j’arrache les rhizomes de dahlias, que j’enlève les petites mauvaises herbes de la grande plate-bande, que je rajoute un peu de terre dans la petite plate-bande. Et pour dire que je n’avais pas envie de jardiner plus que le minimum cet automne, il va aussi falloir que je plante les quelques (dizaines de) bulbes de tulipes, hyacinthes et autres fleurs de printemps. Ben oui, les photos sur les paquets donnaient tellement envie la dernière fois que j’ai été en commis, ce n’est pas de ma faute. Je leur trouverai bien une petite place, enfin je pense…

 

Eté pourri, jardin fleuri 31 juillet 2011

Filed under: Côté jardin — Grande Schtroumpfette @ 21:27

Si le mois de juillet nous a fait ressortir pulls et grosses chaussettes, il a en revanche était très profitable au jardin qui s’épanouit avec le retour du soleil. Si ce sont surtout les dahlias qui sont à l’honneur à cette période, une des trois potentilles est aussi absolument sublime. J’espère que les deux autres en prendront le chemin après un départ un peu mitigé…

J’ai même eu mes premières fleurs de glaïeuls « sauvages ». J’avais mis des oignons il y a deux ans que j’avais ensuite arrachés à l’automne. C’était sans compter sur les dizaines de bébés bulbes qu’ils avaient faits. L’été dernier, j’ai eu plein de petites feuilles, mais rien de plus. Cette année, les feuilles sont bien plus grandes et donnent quelque chose, même si ce n’est que deux fleurs ! Si ça continue ainsi, l’année prochaine, je risque d’avoir une belle collection.

Ce diaporama nécessite JavaScript.