Cuisine et Jardin

Ma trépidante vie de maman au foyer

Qui a tué Heidi, de Marc Voltenauer 10 février 2018

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 15:44

J’ai été exaucée et j’ai pu emprunter la suite duDragon du Muveran plus rapidement que je ne l’espérais.

J’ai tout de suite été prise dans l’intrigue et j’ai avalé les 440 pages de Qui a tué Heidi ? en moins de 24 heures.

Un polar qui se déroule dans les Alpes vaudoises et qui commence par un méchant Russe à Berlin, puis à Moscou, avait de toute façon tout pour me séduire ! Si le récit s’était en plus déroulé sur les pentes du Chasseral, j’aurais même pu penser qu’il avait été écrit tout exprès pour moi.

Ce qui ressemble de prime abord à une banale rivalité entre paysans dans le village de Gryon va semer le doute, à raison, dans l’esprit de l’inspecteur Auer… Et puis, quel est le rapport avec ces femmes qui disparaissent ?

C’est la première fois que je lis des mots tels que beuse, bouèbe, stöckr ou modzon, j’ai adoré ! Ceux qui ne parlent pas romand seront éclairés par les notes de bas de page.

Par contre, il s’agit bien d’une suite et il vaut mieux lire le premier livre si on veut comprendre l’histoire qui se déroule un peu en parallèle de l’intrigue principale. Même si l’auteur prend soin de ménager le suspense en parlant à mots couverts et en évitant les noms pour ne pas tout dévoiler afin qu’on puisse lire Le Dragon du Muveran sans en connaître la fin. Et d’ailleurs, on sent le troisième tome d’une trilogie arriver très clairement.

Et petit clin d’œil à Nicolas Feuz quand Andreas Auer croise, à la Blécherette, Lara Pittet et Mike Doner !

Publicités
 

Les inepties des guides de voyage 12 novembre 2017

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 08:09

D’habitude, je suis sur ce blog plutôt positive. Si quelque chose ne m’a pas plu, une recette, une excursion ou un livre, j’en parle rarement. Je préfère les recommandations. Mais parfois, j’ai besoin d’un exutoire et c’est le cas ici.

J’adore les livres, y compris les livres de voyage, dont j’ai acquis une certaine collection au fil de nos pérégrinations de ces dernières années. Du coup, je me suis dit que ce serait intéressant d’en avoir aussi sur la Suisse pour trouver des idées de balade puisqu’on a souvent tendance à ignorer ce qui est le plus proche de chez nous.

Concernant la partie touristique à proprement parler, je n’ai pas grand chose à en dire, sauf que je n’ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais. Même si Voir a au moins le mérite d’avoir une assez bonne répartition géographique des visites, contrairement au Petit Futé qui ne s’adresse visiblement qu’à des francophones qui auraient peur de découvrir autre chose que la Romandie (et bien sûr surtout Genève ou Vaud) ou Zürich. Et ils auraient tort.

Je suis tombée des nues en découvrant les inepties relatées dans les parties générales. Le Petit Futé parle d’une poste si lente que les Suisses iraient poster leur courrier à l’étranger. Vu que tout le courrier déposé avant la fermeture est distribué n’importe où en Suisse le lendemain, je me demande ce qui pourrait être plus rapide. Moins cher, certainement, mais de là à payer un timbre étranger pour un courrier international, je n’y crois pas une seconde.

Quand à Voir, il cite les principaux partis politiques de Suisse. C’est drôle, ça fait 22 ans que j’utilise très régulièrement, pour ne pas dire toujours, mon droit de vote et c’est la première fois que j’entends parler de la grande majorité des partis cités. Je ne parlerai même pas de la « recette » de la fondue, ni de la page culinaire…

Visiblement ces guides n’ont pas été écrit pas des autochtones, ni même relu par des gens qui savent de quoi ils parlent. Ca me dépasse.

Tout n’est bien sûr pas à jeter, mais après la lecture de ces guides, je suis juste écoeurée. Ecoeurée d’imaginer les âneries que j’ai prises pour argent comptant concernant d’autres pays. Dorénavant, je m’adresserai plutôt aux offices du tourisme. Quant à ces livres, par principe je n’en jette jamais, je les donne, mais là je ne peux m’y résoudre. Ils finiront soit au recyclage, en espérant qu’ils servent à autre chose qu’à d’autres guides de voyage, soit à la cheminée et au moins ils seraient utiles à nous réchauffer avec ce début d’hiver soudain.

 

Nouvelle rubrique 2 mars 2017

Filed under: Côté cuisine,Enfantouillages,Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 16:57

Après les vacances des Schtroumpfs suivies d’un manque d’énergie me voici de retour aux affaires avec, en prime, une nouvelle rubrique : enfantouillages, des recettes faciles à réaliser par des petites mains.

Une récente réorganisation de mes livres de cuisine m’a fait réaliser que j’en avais un nombre respectable s’adressant aux enfants, certains de mon enfance (dont les annotations nous ont beaucoup fait rire) et d’autres récents. Les Schtroumpfs ayant maintenant 9 et 10 ans, je me suis dit que l’occasion était bonne de les impliquer un peu plus dans la préparation des repas. Ce n’est même pas une question de gain de temps puisque je devrai être là pour superviser (et ranger certainement).

Dès à présent, les Schtroumpfs seront donc en charge de préparer un repas par semaine. Et j’en partagerai à l’occasion les recettes. D’autant que je devrais avoir les mains quand même assez libres pour faire quelques photos d’étapes.

Ils peuvent choisir le menu, mais je veille tout de même au grain parce que dans un premier temps, ils ont surtout repéré les desserts et qu’on ne va peut-être pas manger des cookies en plat suivis de brownies en dessert. Quoique…

Schtroumpfette est très heureuse d’avoir sa rubrique sur ce blog et se réjouit que j’y mette des photos de ses plats. Mais elle est pareille que moi : elle ne cherche pas la « célébrité » et préfère rester dans l’anonymat. C’est parfait ainsi !

Donc, s’ils ne boutent pas le feu à ma cuisine ce soir, je ferai un premier partage demain (et j’essayerai aussi de rattraper tout ce que j’ai mis de côté ces dernières semaines). Je dois avouer que je dois quand même prendre sur moi : ma cuisine et mes ustensiles, c’est sacré !

 

Je veux être un chat ! 23 décembre 2016

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 15:35

p1110910

La vie de chat, en tout cas du notre, me tente bien souvent. Et en particulier ces jours où il faut penser à plein de choses, courir partout, malgré un temps bien maussade et des heures de jour (parce qu’on ne peut pas dire soleil…) bien courtes.

Notre chat a tout compris, il passe le plus clair de son temps étalé de tout son long sur le radiateur d’une pièce où nous n’allons guère le déranger. De temps en temps, il lui arrive quand même de se traîner jusqu’à sa gamelle. Et plus rarement d’aller faire un petit tour dehors, si possible dans ma plate-bande juste devant la porte-fenêtre vu que la terre y est déjà retournée…

J’en profite pour souhaiter à tous ceux qui suivent ce blog (et même aux autres, mais ils ne seront pas au courant) de belles fêtes de fin d’année. Et je retourne à la cuisine pour mieux revenir dans quelques jours partager ici quelques recettes.

 

Crotte aux pantalons trop courts 3 mai 2016

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 10:06

Petit coup de gueule défoulatoire ce matin.

Après une énième prise de conscience dimanche au moment de choisir un pantalon dans mon armoire, je me suis dit qu’il fallait vraiment que j’investisse dans des frocs assez longs. J’en ai marre d’avoir de l’eau à la cave. En hiver avec des bottes, ça ne se voit pas, en été avec des ballerines, ça passe, mais à la mi-saison, c’est infernal.

N’empêche que quand on a des jambes plus longues que la moyenne, c’est le casse-tête pour dénicher le pantalon idéal.

J’ai donc passé beaucoup de temps à chercher quelque chose de potable sur internet. Il faut d’abord trouver les bons mots pour le moteur de recherche, parce que « grande taille » nous envoie tout de suite dans les articles XXXXXL.

J’ai fini par trouver mon bonheur, jusqu’à ce que, à la fin de la commande, les frais de port s’annoncent comme coûtant deux paires de pantalons. Auxquels il faudra ajouter le dédouanement et les autres taxes.

Bon je garde espoir et j’y retourne… En espérant dénicher quelque chose de potable et ne pas m’emmêler dans les tailles étrangères…

 

Parlomètre 29 juin 2015

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 09:24

Pour les Romand(e)s qui passent par ici, voici un test rigolo de quelques minutes qui nous dit d’où on vient selon les expressions qu’on utilise : le Parlomètre.

Logiquement, j’ai un bon mélange entre le canton où j’ai grandi et celui où je vis actuellement. Il est plus drôle que le village dont je m’approche le plus soit exactement le même que celui d’un de mes frères bien que nos chemins linguistiques se soient séparés il y a un bout de temps.

 

Ca ne va pas dans le bon sens… 4 juin 2014

Filed under: Humeurs — Grande Schtroumpfette @ 13:58

Mon adorable frère m’a fait remarquer combien je n’étais plus de toute première fraîcheur en entrant ma date de naissance sur ce site

Ca vaut la peine d’aller y faire un petit tour. Surtout pour apprendre qu’on a l’âge cumulé de deux personnalités. Ou d’autres choses rigolotes comme le nombre de kilomètres qu’on a déjà parcouru autour du soleil !